Home Blog

Paracétamol : et s’il était cancérigène ?

0

L’un des anti-douleurs les plus couramment utilisé se voit soupçonné d’être cancérogène par des scientifiques californiens. D’ici le printemps prochain, un panel d’experts tiendra une audience publique afin de déterminer si l’acétaminophène, connu en France sous le nom de paracétamol, doit être ajouté à la liste des 900 produits chimiques liés à des risques de cancer.

Un combat de grande envergure qui ne plaira pas à tout le monde. Et pour cause, l’un des médicaments en vente libre les plus courant au monde est soupçonné d’être cancérogène par la Californie. Dans le viseur des scientifiques ? L’acétaminophène, un ingrédient actif des analgésiques populaires comme le Tylenol® ou Doliprane®.

Au printemps prochain se tiendra une audience publique animée par des scientifiques californiens, afin de trancher, annonce le Los Angeles Times : ils détermineront si l’acétaminophène, connu en France sous le terme de paracétamol, doit être ajouté à la liste des quelque 900 produits chimique que l’État considère comme cancérogène. En effet, une loi californienne, appelée Proposition 65, oblige l’État à avertir la population des risques de cancer et de toxicité générés par certains produits chimiques. Reste à savoir si le…

  Lire…

Cancer de la peau : l’ANSM suspend la mise sur le marché du gel Picato

0

Ce gel prescrit pour traiter la kératose actinique, une maladie de la peau résultant d’une trop grande exposition aux rayons UV, augmenterait le risque de développer un cancer cutané.

Le Picato gel, couramment prescrit pour traiter la kératose actinique, est désormais interdit à la vente.

Un risque de cancer sur la zone où il a été appliqué

Le vendredi 17 janvier, l’Agence nationale du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé que la Commission européenne suspendait « par mesure de précaution » l’autorisation de mise sur le marché du gel Picato.

Cette mesure radicale fait suite à la réévaluation du rapport bénéfice/risque de ce médicament, engagée au mois de septembre 2019.

  Lire…

Superbactéries : l’OMS s’alarme du manque d’antibiotiques efficaces !

0

D’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le manque de nouveaux antibiotiques met en péril les efforts mondiaux visant à lutter contre les infections résistantes dues aux “superbactéries”.

Chaque année, les superbactéries tuent des dizaines de milliers de personnes. Face à ce fléau, l’OMS a publié deux nouveaux rapports.

Bactéries résistantes : le manque d’antibiotiques accélère leur propagation

D’après l’Organisation mondiale de la Santé, la baisse des investissements et le manque d’innovation dans la mise au point de nouveaux antibiotiques compromet les efforts qui sont faits pour lutter contre les infections résistantes.

Par ailleurs, les produits en cours de développement apportent peu d’avantages, contrairement à ceux déjà existants.

Pourtant, selon le directeur de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, “la menace de la résistance aux antimicrobiens n’a jamais été aussi imminente ni le besoin de solutions aussi urgent”.

“De nombreuses initiatives ont été lancées pour réduire la résistance, mais il faut aussi que les pays et…

  Lire…

Cryptosporidiose : l’eau du robinet interdite à la consommation à Grasse

0

Les 50 000 habitants de Grasse et ses environs sont soumis à des restrictions d’eau qui aurait été contaminée par un parasite, causant 155 cas de cryptosporidiose depuis le 15 octobre.

C’est la première fois qu’un tel phénomène se produit. À Grasse, l’interdiction de consommation de l’eau potable dure depuis près de trois mois.

Eau non portable : l’origine exacte reste à définir

Depuis le 15 octobre, 155 personnes atteintes de cryptosporidiose, dont les symptômes sont similaires à ceux d’une gastro-entérite, ont été signalées, selon l’agence, qui n’a enregistré aucun nouveau cas en ce mois de janvier.

  Lire…

Laetitia Hallyday, victime d’une agression traumatisante à Paris

0

Le retour à la capitale n’était pas de tout repos pour la veuve de Johnny Hallyday. Alors qu’elle se rendait dans un restaurant parisien avec son nouveau compagnon, Pascal Balland, Laetitia Hallyday a été victime d’une violente agression.

Depuis la mort de Johnny Hallyday, Lætitia n’est décidément pas épargnée. Alors qu’elle a perdu l’amour de sa vie, décédé d’un cancer du poumon le 6 décembre 2017, le public ne lui fait pas de cadeaux. Mais avant aujourd’hui, personne ne s’en était pris à elle dans la rue.

Après son séjour à Marrakech, Lætitia Hallyday a fait une halte dans la capitale française et a retrouvé son nouveau compagnon, le restaurateur Pascal Ballant. Alors que la veuve de Johnny se rendait au Clamato, un restaurant situé près de la Place de la Bastille (11ème arrondissement) le 10 janvier dernier, elle est victime d’une agression brutale, d’après nos confrères de Closer. Insultes, gestes menaçants, violence verbale… Cet épisode aura pour le moins marqué Lætitia, qui restera traumatisée et choquée par cette virée.

« C’était tellement dégradant que je préfère ne…

  Lire…

Tramadol : le délai de prescription de l’antidouleur réduit à 3 mois

0

Les médecins ne pourront prescrire le Tramadol que pour 3 mois au lieu de 12 à compter du 15 avril 2020. En limitant la durée maximale de prescription, l’Agence français des médicaments espère réduire les risques de mauvais usage de l’opioïde le plus consommé en France.

L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits sanitaires (ANSM) revoit la réglementation entourant le Tramadol. Avec la nouvelle réglementation, la durée de l’ordonnance pour cet antalgique opiacé ne pourra pas dépasser 3 mois.

Tramadol : une modification pour prévenir la dépendance

L’organisation française chargée de la surveillance des médicaments explique dans un communiqué du 16 janvier 2020 : « sur proposition du directeur général de l’ANSM, la durée maximale de prescription des médicaments antalgiques contenant du tramadol (voie orale) est réduite de 12 mois à 3 mois, pour limiter leur mésusage ainsi que les risques de dépendance« .

La nouvelle réglementation sera appliquée à compter du 15 avril 2020. L’ANSM précise “Au-delà de 3 mois, la poursuite d’un traitement par tramadol (voie orale) nécessitera une nouvelle ordonnance”.

[…

  Lire…

« Le Divan des médecins »: ils violent leur serment sur Facebook et humilient leurs patients

0

Une atteinte ‘gravissime’ aux droits fondamentaux des patients. Un groupé privé, baptisé sur Facebook « le Divan des médecins », réunissant plus de 11 000 praticiens, fait polémique. Ces derniers y partageaient des photos et propos outrageants et pénalement répréhensibles. Moquerie sur le physique de leurs patients, remarques sexistes, homophobes et grossophobes et sondages indécents. L’Ordre des médecins vient de lancer une analyse juridique.

C’est l’Obs qui vient de révéler le contenu effarant de cette page Facebook. Derrière « le Divan des médecins« , groupe censé favoriser l’entraide entre confrères, se cache en fait un forum immoral ou règnent humiliations, moqueries et commentaires obscènes sur leur patientèle. Plus effroyable encore : on découvre des photos des patients relayés par leurs médecins sur la page Facebook, suivies de commentaires et jeux de mots grossiers et injurieux.

Remarques sexistes, homophobes, moqueries sur les pauvres ou les personnes en surpoids

Créé en 2017, le Divan des médecins avait vocation à réunir plusieurs praticiens afin d’échanger sur leur métier et de partager des conseils pour mieux exercer. « Discussion ouverte à tout médecin francophone, diplômé ou étudiant, peut-on lire sur la présentation de la page Facebook. Tout ce qui se rapporte à la…

  Lire…

Apnée du sommeil : les langues « grasses » seraient responsables des ronflements

0

D’après des chercheurs, l’apnée du sommeil, qui engendre différents effets nuisibles comme les ronflements, pourrait être causée par une langue grosse et grasse. Les personnes en surpoids seraient tout particulièrement concernées.

Votre partenaire ronfle toutes les nuit et cela vous gâche la vie ? Bonne nouvelle, des chercheurs ont trouvé une nouvelle raison qui explique l’origine de ce bruit intempestif.

Apnée du sommeil : les langues “grosses” et “grasses” en cause

D’après une étude publiée dans l’American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine menée par une équipe de chercheurs de Pennsylvanie, la quantité de graisse sur la langue affecte la qualité du sommeil.

Pour arriver à cette conclusion, ils ont analysé 67 personnes obèses, souffrant d’apnée obstructive du sommeil. Toutes, avaient perdu 10 % de leur poids corporel et avaient vu leurs symptômes s’améliorer de 30 %.

  Lire…

Alzheimer : une seule nuit blanche augmente vos risques

0

La privation de sommeil semble augmenter notre taux sanguin de protéine tau, qui est un biomarqueur de la maladie d’Alzheimer, révèle une étude. Autrement dit, mal dormir pourrait accroître les risques de démence.

Vous faites des insomnies à répétition ? Cela pourrait avoir des conséquences insoupçonnées sur votre santé. Une étude préliminaire, publiée le 8 janvier 2020 dans le journal Neurology, révèle qu’être privé d’une seule nuit de sommeil pourrait accroître le risque de développer la maladie d’Alzheimer.

Le taux sanguin de protéine tau augmente de 17 % après une nuit blanche

Les chercheurs ont étudié 15 hommes en bonne santé, de poids normal et âgés en moyenne de 22 ans. Tous ont déclaré dormir correctement, entre sept à neuf heures par nuit. L’étude s’est divisée en deux phases, pendant lesquelles les participants devaient rester deux jours dans une clinique du sommeil, et suivre un programme strict en termes d’alimentation et d’activité.

Pendant la première phase, les sujets ont pu dormir deux nuits d’affilée. Au cours de la…

  Lire…

La température “normale” de notre corps ne serait finalement pas 37° C

0

Vous pensiez que la température normale d’une personne en bonne santé était de 37° C ? Cela pourrait ne plus être le cas depuis déjà bien longtemps, révèle une nouvelle étude.

 

Depuis plus d’un siècle, la température de 37° C est utilisée comme point de repère, pour définir si un être humain est en bonne santé. Mais depuis un certain temps, les scientifiques soupçonnent que ce chiffre devrait être ajusté.

Les chercheurs ont longtemps pensé que cet ajustement était nécessaire, parce que les outils de mesure de l’époque, qui ont servi à définir la température de référence, n’étaient pas aussi fiables que les nôtres. Une nouvelle étude, publiée dans eLife, révèle que le corps humain se serait en fait progressivement refroidi.

“Notre température n’est pas celle que l’on croit”

“Notre température n’est pas celle que l’on croit”, affirme le Pr Julie Parsonnet, chercheuse à l’Université de Stanford (États-Unis). “En grandissant, tout le monde apprend que notre température normale est de 98,6° F…

  Lire…

Popular Posts

My Favorites

Vos comportements sexuels ont un impact sur votre microbiote intestinal

Une nouvelle étude américaine suggère qu'en fonction du sexe du partenaire avec lequel une personne a des rapports ...