SHARE

Nous ne racontons pas toujours la vérité à notre médecin. Le plus souvent par crainte de son jugement, par peur ou par pudeur. Or, cela peut avoir des conséquences sur notre santé ou notre qualité de vie. Voici les mensonges courants… à éviter absolument.

Je mens sur ma consommation de tabac, d’alcool ou de drogue

« Je ne fume plus depuis longtemps, ou presque pas… Je ne bois pas d’alcool ou très peu »…dites-vous à tort à votre médecin. Et pour cause, mentir à son médecin est très répandu.

Une étude datant de 2018 (Lévy) a montré que 80% des 4000 personnes interrogées avouaient cacher à leur médecin un aspect de leur état de santé ou de leur hygiène de vie. Dissimuler la vérité sur sa consommation d’alcool ou de tabac est le mensonge le plus fréquent d’après cette étude. Environ 13% des fumeurs cachent cette consommation à leur médecin.

Le risque : un cancer de l’estomac et du colon

Or, c’est une importante pour votre médecin. S’il méconnaît votre consommation de tabac ou d’alcool en excès, il ne peut pas adapter votre suivi médical en conséquence.

« De la connaissance de cette…

  Lire…