SHARE

En cas d’importante brûlure, une cloque peut faire son apparition, en particulier en cas de brûlure du deuxième degré. Mais que peut-on faire en médecine douce en cas de brûlure avec une cloque blanche pour la soulager efficacement ? Et dans quels cas retrouve-t-on des cloques percées ?

Les brûlures avec cloques de faible importance

Toutes les brûlures n’entraînent pas la formation de cloques. En effet, les brûlures du premier degré se traduisent par de simples rougeurs de la peau et une sécheresse cutanée accompagnée de douleurs (ou de démangeaisons), mais pas de cloques. C’est par exemple ce qui s’observe dans le cas d’un coup de soleil superficiel qui ne touche que l’épiderme. En revanche, en cas de brûlure du deuxième degré, même superficielle, on peut observer la formation de cloques (qu’on nomme également des phlyctènes). Ces cloques, qui apparaissent soit immédiatement soit dans les heures qui suivent la brûlure, sont remplies d’un liquide transparent et bordées d’une zone rouge (érythème). La cloque se forme entre l’épiderme (couche superficielle de la peau) et le derme (couche profonde). Elle est due à la sortie de liquides provenant des vaisseaux situés sous la peau. Ces brûlures, quoique superficielles, sont extrêmement…

  Lire…