SHARE

Des chercheurs viennent de faire le lien entre la prise de donépézil, un traitement couramment prescrit pour lutter contre les effets d’Alzheimer et la survenue de rhabdomyolyse. Cette maladie contribue à la dégradation musculaire.

Une étude, dirigée par des chercheurs de la faculté de médecine Schulich de la Western University et Lawson Health Research Institute (Canada) vient d’incriminer le donépézil. Ce traitement est couramment prescrit aux patients souffrant de la maladie d’Alzheimer pour atténuer les effets indésirables.

Le médicament est associé à un « risque deux fois plus élevé d’hospitalisation pour rhabdomyolyse, une condition douloureuse de dégradation musculaire« , expliquent les chercheurs. Cette affection relativement grave peut entraîner, à terme, une insuffisance rénale.

Une étude menée sur 220 353 patients soumis au traitement

La maladie d’Alzheimer touche de plus en plus de patients : environ 10 millions de nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année dans le monde.

« Le donépézil est un inhibiteur populaire utilisé pour traiter les

  Lire…