SHARE

La privation de sommeil semble augmenter notre taux sanguin de protéine tau, qui est un biomarqueur de la maladie d’Alzheimer, révèle une étude. Autrement dit, mal dormir pourrait accroître les risques de démence.

Vous faites des insomnies à répétition ? Cela pourrait avoir des conséquences insoupçonnées sur votre santé. Une étude préliminaire, publiée le 8 janvier 2020 dans le journal Neurology, révèle qu’être privé d’une seule nuit de sommeil pourrait accroître le risque de développer la maladie d’Alzheimer.

Le taux sanguin de protéine tau augmente de 17 % après une nuit blanche

Les chercheurs ont étudié 15 hommes en bonne santé, de poids normal et âgés en moyenne de 22 ans. Tous ont déclaré dormir correctement, entre sept à neuf heures par nuit. L’étude s’est divisée en deux phases, pendant lesquelles les participants devaient rester deux jours dans une clinique du sommeil, et suivre un programme strict en termes d’alimentation et d’activité.

Pendant la première phase, les sujets ont pu dormir deux nuits d’affilée. Au cours de la…

  Lire…