Home Blog

L’Inconnue de la Seine : qui est le visage des mannequins de secourisme ?

0

Depuis son décès à la fin du 19ᵉ siècle, son identité est restée un mystère. Son visage en revanche est parvenu jusqu’à nous et aurait même aidé à sauver plus de 2,5 millions de vies. Découvrez l’histoire de “l’Inconnue de la Seine” qui a donné son visage aux mannequins de secourisme.

Si vous avez suivi une formation aux gestes de premiers secours, vous l’avez forcément croisé, vous lui avez même fait du bouche-à-bouche…et pourtant vous ne connaissez sûrement pas l’histoire de la jeune Parisienne dont le visage souriant a inspiré les mannequins de secourisme.

L’inconnue de la Seine : un visage qui inspire les artistes et sauve des vies

Selon une histoire maintes fois répétée, le corps de celle que l’on surnomme l’Inconnue de la Seine a été repêché dans le fleuve à la fin du 19ᵉ siècle. Transférée à la morgue, la défunte a été exposée au public, une méthode courante d’identification des morts non réclamés à l’époque. Toutefois, elle n’est pas reconnue.

Compte tenu de la tonicité de sa peau, le médecin légiste a estimé que cette anonyme avait 16 ans. Et ce n’est pas la seule impression qu’elle lui a laissée. Les auteurs d’un article du BMJ…

  Lire…

Froid : les parties du corps à réchauffer en priorité

0

Frissons, tremblements, fatigue… Pas de doute, le froid est devenu votre pire ennemi ! Vous avez beau tout essayer, pas moyen de vous réchauffer. Or, savez-vous quelles parties du corps réchauffer en priorité ? En vous concentrant sur certaines zones, en particulier les extrémités, vous devriez vite faire remonter votre température corporelle.  Lire…

Les 10 villes où on vit le plus sainement

0

Quels sont les territoires où l’on a le plus de chances de vivre sainement ? En tenant compte du taux d’obésité, du niveau de pollution ainsi que du nombre d’heures d’ensoleillement, une étude a établi le classement 2021 des 10 villes mondiales où les habitants sont en meilleure santé. Aperçu dans notre diaporama.  Lire…

Monoxyde de Carbone : les régions où il y a le plus d’intoxications

0

Avec l’arrivée du froid, le risque de souffrir d’une intoxication au monoxyde de carbone grimpe. On déplore chaque année environ 1 300 épisodes d’asphyxies involontaires à ce gaz inodore et incolore. Quelles sont les régions françaises les plus touchées par ces accidents ?  Lire…

Sommeil : le meilleur matelas selon votre poids

0

Pour bien dormir, il faut avoir un bon matelas. Un des points importants à prendre en compte lors de votre choix est votre morphologie. En effet, selon votre poids et votre taille, votre corps n’a pas besoin du même soutien pour tomber dans les bras de Morphée.

Selon une étude publiée par Santé Publique France en 2019, les Français dorment en moyenne 6 heures et 42 minutes chaque nuit, soit moins que la recommandation minimale des 7 heures. Si les écrans (télé, ordinateur, téléphone) et nos quotidiens stressants sont les premiers responsables, avoir une literie inadaptée peut aussi jouer un rôle dans le mauvais sommeil. C’est pourquoi il est important de bien la choisir. 

Comment choisir votre matelas en fonction de votre poids ?

Près de 8 Français sur 10 auront mal au dos au moins une fois dans leur vie. Pour limiter les dégâts, il faut choisir un matelas adapté à sa morphologie. En effet, les professionnels de la santé s’accordent pour dire qu’il faut prendre en compte le poids et la taille de la personne lors du choix de la fermetéde l’objet.

Si votre IMC (poids divisé par le carré de la taille) est normal (…

  Lire…

Parler pendant son sommeil : cinq choses à savoir sur la somniloquie

0

Parler en dormant est un phénomène très fréquent. Mais pour certains, parler durant leur sommeil, c’est toutes les nuits. Cris, pleurs, chuchotements, marmonnements ou langage très clair, la somniloquie se manifeste de différentes façons. Entre la crainte de réveiller son.a conjoint.e, la crainte de divulguer des secrets ou de tenir des propos orduriers, la somniloquie n’est pas un phénomène toujours facile à vivre. On fait le point avec la psychothérapeute Ginevra Uguccioni, également neuropsychologue dans l’unité des pathologies du sommeil à l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière et auteur d’une thèse sur la somniloquie en 2015. 

La somniloquie n’est pas un trouble du sommeil 

Parler en dormant est un phénomène assez fréquent. Il nous est presque à tous arrivés de dormir avec une personne et de s’entendre dire au réveil : “tu as parlé cette nuit !”. Ce phénomène-là concerne 71 % des hommes et 75 % des femmes. Mais la somniloquie, la vraie, celle qui consiste à parler toutes les nuits ou presque est beaucoup moins fréquente. Seule 1,5 % de la population adulte serait quotidiennement somniloque.

Le phénomène est davantage fréquent chez les enfants. Selon un article publié dans la revue médicale WebMD, 50 % des enfants âgés de 3 à 10 ans parlent durant leur sommeil. 

“Les somniloques ne représentent qu’1 à 2 % de la population”, note Ginevra Uguccioni, neuropsychologue et autrice d’une thèse sur la somniloquie. Ce phénomène n’est pas considéré comme une pathologie, car il n’engendre pas de…

  Lire…

Pandémie : pourquoi vous vous ruez sur les somnifères

0

Le sommeil serait-il un dommage collatéral de la pandémie ? Vraisemblablement, si l’on en croit une nouvelle étude présentée par l’Université d’Ottawa (USA). Il se trouve que 50% des personnes interrogées souffrent d’insomnie et ont eu recours aux somnifères depuis l’arrivée de la Covid-19. Les chercheurs proposent des solutions alternatives.

En plus des troubles du comportement alimentaire (TCA), de l’anxiété et des problèmes cutanés liés au masque, la pandémie aurait aussi dégradé notre sommeil. C’est le constat de chercheurs issus de l’Université d’Ottawa (USA) qui viennent de présenter une nouvelle étude démontrant une hausse de la consommation de somnifères depuis l’arrivée de la Covid-19.

Leur enquête a été menée auprès de 5.525 répondants canadiens durant la première vague de la pandémie. Parmi eux, 50 % ont affirmé souffrir d’insomnies et de stress chronique les conduisant à la consommation de somnifères.  

Une durée raccourcie et une qualité altérée du sommeil depuis la pandémie

“Ces changements d’habitudes de sommeil pendant la pandémie affectent à la fois la qualité et la quantité de sommeil et augmentent la réponse psychologique à cette situation sans précédent, estiment les…

  Lire…

6 raisons qui font bailler (autre que la fatigue)

0

Petit coup de fatigue, manque de sommeil… et nous voilà en train de bailler sans retenue. Toutefois, cette contraction des muscles respiratoires n’est pas toujours un signe d’épuisement : d’autres éléments peuvent expliquer sa survenue.  Lire…

Améliorer son sommeil : LA bonne résolution pour 2021

0

Les troubles du sommeil vous gâchent la vie ? Vous ne croyez pas si bien dire, puisqu’ils augmentent le risque de nombreuses maladies. Voici 5 bonnes raisons de tout mettre en œuvre pour mieux dormir en 2021… et nos conseils pour y parvenir !  Lire…

Infection nosocomiale : ces maladies qu’on attrape à l’hôpital

0

Les infections nosocomiales, ou “infections liées aux soins”, concernent un patient sur vingt, selon les derniers chiffres établis par Santé Publique France (2017). Ces maladies contractées dans un établissement de santé sont responsables de 4 000 décès chaque année. Quelles sont ces pathologies qu’on attrape à l’hôpital ? Quelles sont les maladies nosocomiales les plus fréquentes ? Réponse dans notre diaporama.  Lire…

Popular Posts

My Favorites

Bouffées de chaleur : la thérapie, plus efficace que les médicaments...

Un programme canadien dédié aux femmes ménopausées montre l’efficacité des thérapies cognitives et ...