Maladies

Home Maladies
Liste d'articles sur les maladies

Quelles sont les 4 maladies oculaires qui favoriseraient les chutes chez les personnes âgées ?

0

Après 60 ans, on a tendance à développer de différentes maladies de l’œil ou de troubles de la vision​. Découvrez donc les quatre principales maladies des yeux qui seraient liées à un risque accru de chutes et fractures chez les personnes âgées.

1. La cataracte

La cataracte est une maladie de l’œil causée par la dégradation du nerf optique. Elle touche une personne sur cinq à partir de 65 ans et 65% des seniors âgés de 85 ans et plus.

La cataracte provoque une vision floue et une difficulté croissante à voir la nuit ce qui favorise la chute et les fractures chez les sujets âgés.

2. Le glaucome

Le glaucome est une neuropathie progressive associée à une augmentation sensible de la pression à l’intérieur de l’œil. On distingue deux grands types de glaucome :

  • Le glaucome à angle ouvert survient lorsque l’œil ne draine pas le liquide aussi bien qu’il le devrait – ce qui provoque une accumulation de l’humeur aqueuse à l’intérieur de l’œil.
  • Le glaucome à angle fermé est dû à une malformation de l’œil.

Dans les deux cas, la maladie entraînerait une baisse de l’acuité visuelleune dégradation de la vision périphérique ce qui favorise la chute et les fractures chez les personnes âgées.

Lire la suite…

Allergie aux anti-inflammatoires non stéroïdiens ! Quels sont les signes annonciateurs à reconnaître ?

0

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) tels que l’ibuprofène, l’aspirine, et le naproxène, sont très utilisés pour traiter les douleurs articulaires, la fièvre, les douleurs dentaires, les courbatures et les règles douloureuses. Les allergies aux AINS sont relativement fréquentes et peuvent varier d’une réaction légère à une insuffisance rénale.

Il est essentiel d’avoir une idée sur les signes annonciateurs d’une réaction allergique aux AINS afin de prendre des mesures appropriées et d’éviter tout danger potentiel.

Éruption cutanée

Une éruption cutanée peut inclure des rougeurs, des bosses, des bulles, de l’urticaire, ou des démangeaisons qui peuvent survenir en cas d’allergie aux AINS.

Ces réactions allergiques peuvent être localisées ou se propager sur tout le corps. La plupart des éruptions cutanées d’origine médicamenteuse disparaissent à l’arrêt du médicament

Difficultés respiratoires

Des difficultés respiratoires telles qu’une respiration sifflante, une oppression thoracique ou un essoufflement après une prise d’anti-inflammatoire, peuvent indiquer une réaction allergique sévère. Dans certains cas graves, cela peut évoluer vers une réaction anaphylactique.

Lire la suite…

Découvrez la maladie qui rend les cheveux incoiffables

0

Le syndrome des cheveux incoiffables est une maladie génétique due à une mutation de trois gènes. Que disent les dernières recherches ? Découvrons ensemble la réponse !

Connaissez-vous le syndrome des cheveux incoiffables ?

Le syndrome des cheveux incoiffables est une maladie rare, découverte en 1973 par un médecin toulousain. Elle touche les enfants âgés de 3 mois à 12 ans, et se caractérise par des cheveux hirsutes et secs, qui poussent dans tous les sens, et ne peuvent être aplatis. Heureusement, les symptômes de la maladie s’améliorent avec le temps.

Le syndrome des cheveux incoiffables est dû à une mutation génétique

En médecine, cette maladie est connue sous le nom de Pili trianguli ou canaliculi. Le mécanisme du syndrome des cheveux incoiffables a été finalement découvert en 2016 par une équipe de chercheurs de l’Inserm.

Lire la suite…

Vrai ou Faux : La «maladie X» déclencherait une future pandémie

0

A l’occasion du forum de Davos, plusieurs internautes ont relayé une probable «maladie X» en discussion entre les « grands » de ce monde. Cette maladie existe-t-elle vraiment ? Ne serait-ce pas une fake news ?

Table ronde sur la «maladie X» à Davos

Le 17 janvier une table-ronde était prévue à Davos au sujet de la «maladie X». Ceux qui y participaient étaient, entre autres, le patron de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le ministre de la Santé du Brésil et le laboratoire AstraZeneca.

Lire la suite…

Le port de prothèses auditives aiderait à réduire les décès prématuré

0

Les prothèses auditives sont souvent associées à l’amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes de perte auditive, mais une étude récente établit un nouveau lien étonnant entre l’utilisation de ces dispositifs et la réduction du risque de mortalité précoce.

Une corrélation entre le port de prothèses auditives et la baisse de la mortalité

Publiée dans « The Lancet Healthy Longevity », cette recherche a révélé que les adultes portant régulièrement leurs aides auditives bénéficient d’un risque de décès inférieur de 24 % par rapport à ceux qui n’en portent pas. La méthodologie observationnelle de l’étude ne prouve pas une relation de cause à effet, mais elle souligne une association potentiellement protectrice des aides auditives sur la santé globale.

Lire la suite …

Céphalées : 7 remèdes naturels contre la douleur

0

Vous n’aimez pas les médicaments mais votre mal de tête ne passe pas ? Vous n’avez plus de paracétamol ? Il existe des solutions naturelles antidouleur qui peuvent remplacer les médicaments antalgiques.

Voici 7 remèdes naturels qui vous aideront à soulager un mal de tête.

1. Un verre de café

Le café est un antidouleur naturel, que nous avons tous dans notre cuisine ! Le café contient de la caféine qui permet de soulager les céphalées.

En effet, la caféine a un effet vasodilatateur qui pourrait également apaiser une migraine. Dès la survenue de la douleur, buvez une tasse de café pour diminuer l’intensité et la durée de la douleur.

Lire la suite …

Covid-19 : combien de temps êtes-vous contagieux ?

0

Le Covid repart partout en France, masqué par ce que vous pensez être « un gros rhume ».  Avec un simple test, vous saurez si vous êtes positif au Covid et vous pourrez calculer votre durée de contagiosité.

Nouveau variant Covid JN.1

Santé publique France constate un rebond épidémique depuis fin novembre à travers les consultations de SOS médecins et les passages aux urgences pour Covid. Un nouveau sous-variant nommé JN.1 représente un peu plus de 30% des nouveaux cas. Il s’agit d’une estimation à partir des tests de dépistages réalisés en laboratoires.

Un sous variant contagieux

Le nouveau sous-variant fait partie de la famille des variants Omicron. «Les caractéristiques majeures d’Omicron et de ses sous-lignages par rapport aux variants antérieurs sont une transmissibilité élevée, un échappement immunitaire (la résistance du variant au vaccin, NDLR) et une moindre sévérité », rappelle Santé publique France

Lire la suite …

Le virus Nipah pourrait être responsable de la prochaine pandémie

0
simulated box of hydroxychloroquine
closeup of a simulated box of hydroxychloroquine on a white table, and a man of a man wearing a white coat and blue surgical gloves in the background

Plusieurs virologues s’inquiètent de la propagation du virus Nipah. L’OMS juge ce virus préoccupant par son taux de mortalité très élevé. On fait le point.

Le virus Nipah est préoccupant selon l’OMS

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a classé le virus Nipah préoccupant après le décès de deux personnes en septembre dernier en Inde. La progression de ce virus respiratoire est très suivie par les médecins virologues, certains craignant une nouvelle pandémie.

Lire la suite …

Embolie pulmonaire : les premiers signes à reconnaître qui doivent vous inquiéter

0
x-ray, cancer check, doctor with a picture of the lungs and chest in a medical clinic evaluates the patient's health
x-ray, cancer check, doctor with a picture of the lungs and chest in a medical clinic evaluates the patient's health

L’embolie pulmonaire se produit quand un caillot de sang bloque un des vaisseaux sanguins des poumons. Ce dernier se développe d’abord dans une autre partie du corps, le plus souvent dans les jambes. Puis, il se déplace, via l’abdomen et le cœur, pour finalement arriver aux poumons. Quand le caillot fait l’épaisseur de l’artère, il bloque l’arrivée du sang vers les poumons, ce qui peut avoir de très graves conséquences. Voilà les signes à ne pas négliger.

L’essoufflement

Quand le caillot atteint les poumons, l’un des premiers symptômes est l’essoufflement. La respiration se fait difficile, on a le souffle court et rapide. Cela survient d’un seul coup. « La difficulté à respirer peut survenir progressivement », selon l’Assurance Maladie.

Des évanouissements

17 % des patients qui vivent des évanouissements auraient un caillot de sang dans les poumons, selon une étude citée par Reader’s Digest. Cela se traduit par des malaises, ou une perte de connaissance, revient l’Assurance Maladie.

Lire la suite …

BEBE – Epidémie de bronchiolites

0

L’hiver est propice aux bronchiolites qui touchent près d’un tiers des enfants de moins de deux ans, soit 460 000 bébés environ chaque année en France. Infection des petites bronches, la bronchiolite est la principale cause d’infections respiratoires chez les plus petits. Les signes qui doivent alerter les parents et déclencher une visite chez le pédiatre au-delà du nez qui coule et de la toux : perte d’appétit, vomissements répétés et sommeil perturbé.

Popular Posts

My Favorites

Ces 5 signes qui montrent que vous êtes ambiverti

0

Vous vous êtes déjà senti en décalage avec les labels d’introverti ou d’extraverti ? Vous pourriez ...