Santé

Home Santé
Liste d'articles sur la saté

Champignons, insectes, parasites… Ce que cache vraiment votre sapin de Noël

0

Alors que les sapins apparaissent dans tous les foyers, il est temps de vous mettre en garde contre les nombreux allergènes qu’ils abritent. Et pour cause, selon plusieurs experts, votre arbre de Noël n’est pas toujours sans danger pour votre santé. Il peut aller jusqu’à provoquer des réactions allergiques, comme de l’asthme. Aperçu avec le Pr Stéphane Gayet, infectiologue et hygiéniste au CHU de Strasbourg.  Lire…

Les pires aliments pour la mémoire

0

Certains aliments sont à mettre au menu pour être sûr d’apporter au cerveau ce dont il a besoin. D’autres en revanche sont à proscrire. La liste des aliments qui affectent gravement votre mémoire.  Lire…

Produits ménagers : peut-on les utiliser périmés ?

0

Comme les aliments, les produits ménagers possèdent une date de péremption. Combien de temps pouvez-vous conserver chacun d’entre eux ? Perdent-ils en efficacité passée cette date ? Les utiliser périmé est-il dangereux ? On fait le point.   Lire…

Papillomavirus : pourquoi le dépistage est primordial contre le cancer du col de l’utérus

0

Afin de lutter contre le cancer du col de l’utérus, qui tue chaque année plus de 1.000 femmes en France, le dépistage ainsi que le vaccin sont les armes les plus efficaces.

Les vaccins, le dépistage et une stratégie globale sont des mesures essentielles pour éliminer les tumeurs causées par le virus du papillomavirus humain (HPV). L’OMS a d’ailleurs lancé cette semaine une stratégie mondiale visant à accélérer l’élimination du cancer du col de l’utérus, une tumeur causée par le HPV. Le mois dernier déjà, l’Organisation européenne du cancer a publié le rapport “Protection virale : faire en sorte que cela se produise”. Un plan en quatre étapes pour “éliminer les virus HPV en Europe”.

Si le papillomavirus est une maladie sexuellement transmissible courante et souvent bénigne, certaines formes de ce virus peuvent à terme amener à un diagnostic de cancer du col de l’utérus si elles ne sont pas détectées et traitées à temps. Jade Tuncdoruk, influenceuse australienne, a d’ailleurs souhaité alerter sa communauté de jeunes femmes pour les pousser à se faire dépister après avoir contracté le papillomavirus humain et dû subir une intervention pour…

  Lire…

Hiver : 7 effets bénéfiques du froid sur le corps

0

Dès que l’hiver pointe le bout de son nez, le froid refait surface. Muscles qui se contractent, dents qui claquent… Impossible d’échapper aux mécanismes de défense du corps. Pour autant, le froid apporte aussi son lot d’effets bénéfiques ! Découvrez-les dans notre diaporama.  Lire…

Les 20 pires douleurs selon le National Health Service

0

Il y a des pathologies, avec lesquelles des milliers de personnes doivent vivre chaque jour, qui sont à l’origine de douleurs insurmontables. Le NHS – système de la santé publique du Royaume-Uni – a listé les maladies ou états les plus douloureux auxquels une personne peut être confrontée.

  Lire…

Mal de dos : avez-vous pensé à l’étiopathie ?

0

Lombalgie, entorse, sciatique, torticolis… Contre les troubles musculo-squelettiques, l’étiopathie est une thérapie manuelle très efficace ! Mais elle peut aussi traiter de nombreuses autres affections (ORL, digestives, urinaires, respiratoires, etc). Le tout en seulement quelques séances. On vous dit tout sur ce traitement, qui cherche à trouver les causes du problème plutôt que d’agir seulement sur ses symptômes.

Vous connaissez probablement l’ostéopathie ou la chiropraxie. Mais avez-vous entendu parler de l’étiopathie ? Encore peu connue en France, cette thérapie manuelle s’attache à remonter aux origines du problème plutôt que d’en traiter seulement ses effets. Nous avons interrogé Patricia Guillerm Le Prigent, étiopathe à Morlaix (Bretagne) depuis 1995 et Présidente de l’Institut français d’Étiopathie, afin de mieux connaître cette méthode, ses champs d’applications et ses éventuelles contre-indications.

Qu’est-ce que l’étiopathie ?

“L’étiopathie est une thérapie manuelle basée sur un raisonnement systémique et cybernétique”, définit Patricia Guillerm Le Prigent. Autrement dit, elle repose sur l’étude des systèmes du corps humain et la relation entre ces différents systèmes. Grâce à une approche d’abord intellectuelle, l’étiopathe va remonter à l’origine de la pathologie rencontrée, afin d’agir directement sur la…

  Lire…

Fatigue au réveil : les causes possibles

0

Le matin au réveil, vous êtes aussi fatigué que si vous n’aviez pas dormi ? Plusieurs facteurs peuvent être en cause, dont certains sont facilement modifiables, pour retrouver un sommeil de bébé. On fait le point.   Lire…

Ces maladies qui peuvent être dangereuses au volant

0

Conduire est pour beaucoup un geste quotidien quasiment machinal. Au point qu’on oublie que cette activité nécessite d’importantes capacités de concentration et de réactivité. Or, de nombreuses maladies peuvent les entraver et se révèlent dangereuses sur la route. Le point sur les troubles qui peuvent nous transformer en danger de la route.

On a déploré 73 253 blessés et 3 488 tués sur les routes françaises il y a deux ans, selon le bilan de l’accidentalité de l’année 2018. Une vitesse excessive ou inadaptée est la première cause des drames routiers mortels (29 % des cas). Toutefois, certains troubles qui diminuent les capacités, peuvent également être pointés du doigt.

Sécurité routière : attention à votre santé

La vue, l’ouïe, mais également la réactivité… de nombreux sens entrent en action lorsqu’on est derrière le volant. La perte ou une atteinte à l’un d’eux peut avoir de graves conséquences sur la route. Toutefois, la conduite étant un pilier de l’autonomie, il n’est pas toujours facile de reconnaître la dangerosité de nos comportements routiers. Alors quand faut-il s’inquiéter ? “Quand le temps de réaction diminue, si on se fait surprendre par un événement  ou si on n’arrive pas à prendre une décision rapide face à un…

  Lire…

Herpès : peut-on en mourir ?

0

Ce vendredi 20 novembre, se tient la Journée nationale contre l’herpès, organisée pour la vingtième année consécutive. Son but : informer et sensibiliser sur cette maladie, qui peut avoir un lourd impact sur la vie des patients. L’occasion pour nous de répondre à la question suivante : peut-on mourir de l’herpès ?

Il existe deux catégories de virus de l’herpès. Le HSV-1, qui se transmet surtout par contact des muqueuses buccales, peut provoquer un herpès orofacial, labial ou génital. Le HSV-2, quant à lui, est uniquement à l’origine de l’herpès génital et se transmet lors des relations intimes. Dans les deux cas, les infections causées par ces virus sont incurables, et durent toute la vie.

Ces virus sont très contagieux, et donc très répandus à travers le monde. D’après l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), 67 % de la population est infectée par le HSV-1, et 13 % par le HSV-2. Les infections sont généralement asymptomatiques, mais peuvent aussi entraîner des poussées de lésions vésiculaires ou ulcéreuses douloureuses.

Herpès : des complications rares, mais graves

Dans de rares cas, des complications peuvent aussi survenir… parfois mortelles….

  Lire…

Popular Posts

My Favorites

Gencive gonflée et fatigue : l’infection dentaire

Les abcès dentaires se traduisent bien souvent par une gencive gonflée et des symptômes plus généraux. Ainsi, ...