Home Blog Page 171

Acouphènes : déroulement d’une séance d’acupuncture

0

Impossible d’ignorer les bourdonnements et les battements rythmiques provoqués par des acouphènes pulsatiles. Ce trouble de l’audition, généralement causé par un problème vasculaire, peut rapidement devenir un véritable cauchemar. Pour diminuer ces bruits incessants et, ainsi, retrouver un certain mieux-être au quotidien, il est possible d’opter pour des traitements 100 % naturels. L’acupuncture, par exemple, est idéale pour soigner des acouphènes persistants.

L’acupuncteur fait le point sur la nature des acouphènes

S’il s’agit d’une première visite, l’acupuncteur va en premier lieu questionner son patient afin de cibler avec précision la nature du problème. Quand les acouphènes pulsatiles sont-ils apparus ? Quelle est leur fréquence ? Leur intensité ? Sont-ils plus importants à un certain moment de la journée ? Le stress ou l’anxiété favorisent-ils ces bruits dans les oreilles ? Quelles sont les sensations éprouvées ? Ces précieux renseignements permettront d’orienter plus facilement son intervention.


Comment se passe la séance d’acupuncture ?

Selon la particularité des acouphènes, l’acupuncteur pique différents points stratégiques sur le corps de son patient à l’aide de minuscules aiguilles. Concernant les acouphènes pulsatiles, il va privilégier la vésicule biliaire (point 15 VB). La méthode, totalement indolore, est généralement très efficace. Trois séances de 20 min environ seront nécessaires pour constater un début…

  Lire…

Acouphènes pulsatiles : 3 traitements

0

Les acouphènes pulsatiles sont très difficiles à supporter au quotidien. Ils se traduisent par des sons généralement très rythmiques, que l’on compare souvent à des battements de cœur ou à la fréquence du pouls. Pour atténuer ou même faire disparaitre ces bruits dans les oreilles, différents traitements existent. En voici une petite sélection.

L’homéopathie au secours des acouphènes pulsatiles

En complément d’un éventuel traitement médicamenteux, on peut avoir recours à l’homéopathie pour réduire les acouphènes pulsatiles. Après avoir consulté son médecin et obtenu un diagnostic fiable, on peut s’orienter vers un homéopathe. Suivant la spécificité de l’acouphène, ce dernier préconisera très certainement Arsenicum album, Causticum ou encore Calcarea carbonica.


Un générateur de bruit : idéal pour soulager des acouphènes pulsatiles

Le principe du générateur de bruit est simple : ce petit appareil mobile reproduit un bruit blanc, qui a la particularité de dissimuler totalement les pulsations rythmiques provoquées par les acouphènes. Le bruit blanc est en l’occurrence très doux et particulièrement agréable : pluie qui tombe, rivière, chants d’oiseaux ou encore ressac des vagues.


Lorsque les traitements naturels ne fonctionnent pas

Selon la gêne occasionnée par les acouphènes pulsatiles, leur nature…

  Lire…

Bouchon d’oreille : les produits disponibles en pharmacie pour déboucher une oreille

0

Un bouchon d’oreille est souvent bénin, mais fort désagréable, car la sensation est très gênante. De nombreux produits pour déboucher les oreilles sont disponibles en pharmacie, et ce sans ordonnance. Mais le mieux, c’est encore de savoir éviter la formation des bouchons de cérumen !

Produits pour déboucher les oreilles en pharmacie

Si le bouchon d’oreille n’est pas associé à des douleurs intenses, à de la fièvre, à de fortes démangeaisons ou à un écoulement de sang, il n’est pas forcément nécessaire de consulter un médecin. Vous pouvez déboucher votre oreille avec des produits disponibles en pharmacie, sous forme de solutions ou de sprays (Audiclean®, Audispray®, Docuspray®, Acerumen®, Otolaya®, Stérimar®), mais vous pouvez aussi tout simplement utiliser du sérum physiologique ou de l’eau tiède, que vous injecterez grâce à une poire auriculaire. Quel que soit le produit employé, il convient de faire attention à ne pas blesser le tympan en introduisant le produit dans le conduit auditif.


Comment éviter la formation de bouchons d’oreille

Certaines conditions favorisent l’apparition de bouchons de cérumen : le travail dans un lieu très poussiéreux, les activités aquatiques, les voyages en avion, etc. Pour prévenir la survenue de bouchons de…

  Lire…

Oreille qui siffle : un symptôme de bouchon ?

0

Entendre un sifflement dans une oreille peut vraiment gâcher la vie, et ce d’autant plus que votre entourage ne l’entend pas. En outre, les conséquences peuvent être fort désagréables : déficit d’audition, perte d’équilibre… De quoi une oreille qui siffle est-elle le symptôme ?

Mon oreille siffle : est-ce un bouchon de cérumen ?

Si vous entendez un sifflement dans l’oreille et que vous ressentez aussi une pression presque douloureuse dans le conduit auditif, si vous percevez un bourdonnement ou une sensation de picotement dans l’oreille, ou si celle-ci est douloureuse ou vous démange, vous avez peut-être un bouchon de cérumen. Toutefois, un sifflement dans l’oreille peut aussi être le signe d’autres troubles auditifs, aussi est-il conseillé de consulter un médecin pour qu’il détermine la cause du problème si celui-ci persiste.


Symptômes d’un bouchon dans l’oreille : que faire ?

Si vous avez effectivement un bouchon d’oreille, il faut dissoudre celui-ci. Vous pouvez demander une solution en pharmacie ou utiliser du sérum physiologique. Faites réchauffer une unidose de sérum physiologique dans votre main ou sur une source de chaleur (radiateur), puis penchez la tête et introduisez quelques gouttes dans l’oreille qui siffle. Restez ainsi…

  Lire…

Bouffées de chaleur la nuit : 3 erreurs à éviter

0

Symptômes courants de la ménopause, les bouffées de chaleur affectent la plupart des femmes qui traversent cette période délicate, et ce pendant de nombreuses années, avant, pendant et après la ménopause. L’homéopathie pour les bouffées de chaleur n’est pas à négliger, notamment quand les bouffées de chaleur interviennent la nuit, mais il convient aussi d’éviter certaines erreurs pour ne pas les accentuer !

Bouffées de chaleur la nuit : ce qu’il faut éviter

Sans le savoir, vous pouvez aggraver les bouffées de chaleur nocturnes en ayant adopté de mauvaises habitudes. Pour ne pas accentuer la transpiration due aux bouffées de chaleur, optez pour des vêtements amples, en matière naturelle (coton, lin) et non pas en fibres synthétiques. En ce qui concerne votre linge de lit, même constat : les matières synthétiques conservent la chaleur, donc il faut privilégier des draps en coton et la méthode de la ” pelure d’oignon ” : il vaut mieux plusieurs couvertures fines qu’une seule couette épaisse ! Ainsi vous pourrez adapter les épaisseurs au fil de la nuit.


Bouffées de chaleur : que faire ?

Il ne faut surtout pas soigner le mal par le mal en cas de bouffées de chaleur, mais au contraire il convient de rechercher la fraîcheur à tout prix. Ayez toujours avec vous un brumisateur ou un éventail, buvez un verre d’eau fraîche, passez votre visage et votre nuque sous l’eau froide,…

  Lire…

Sauge : une plante spéciale pour la ménopause

0

Lorsqu’arrive la ménopause, la phytothérapie peut se révéler d’une grande aide pour en soulager les symptômes. En raison de ses bienfaits, la sauge fait partie des traitements naturels de la ménopause fortement prisés.

La phytothérapie de la ménopause

La phytothérapie, cette médecine alternative faisant appel aux vertus des plantes, soigne les petits bobos du quotidien, mais peut également accompagner les femmes durant cette période parfois difficile que l’on nomme ” périménopause “. Mais toujours avec l’accord préalable d’un professionnel de santé.
Certaines plantes contiennent en effet des phytoestrogènes, des estrogènes naturels contrairement à ceux de synthèse, qui compenseraient la baisse hormonale et réduiraient ainsi les symptômes désagréables tels que les bouffées de chaleur, l’hypersensibilité et les troubles du sommeil. C’est tout particulièrement le cas de l’actée à grappes, du soja et du trèfle rouge.


La sauge, une plante pour la ménopause

La sauge officinale (Salvia officinalis) est une plante dicotylédone de la famille des labiées, au même titre que la menthe, le basilic et le romarin.
Elle se compose notamment d’essences, d’estrogènes, et possède entre…

  Lire…

3 remèdes en homéopathie pour ne plus avoir de bouffées de chaleur

0

Puisqu’il s’agit d’une médecine douce qui n’entraîne pas d’effets indésirables, homéopathie et bouffées de chaleur font souvent bon ménage. Mais Progesteronum 5 CH est-il l’unique traitement ?

Belladonna 9 CH, l’homéopathie de la ménopause

L’homéopathie est une médecine alternative qui s’appuie notamment sur les principes de similitude, d’infinitésimalité et d’individualisation. De ce fait, lorsque l’on souffre de bouffées de chaleur, il est préférable de consulter un médecin homéopathe afin de bénéficier d’un traitement de fond et d’un traitement symptomatique adapté.
Néanmoins, quand il s’agit de périménopause, il est courant de rencontrer la prescription de Belladonna 9 CH comme traitement de fond, d’autant plus lorsque la patiente présente des bouffées de chaleur.


Progesteronum 5 CH, le remède contre les bouffées de chaleur

Progesteronum est particulièrement indiqué en cas de bouffées de chaleur découlant de la périménopause. Les changements hormonaux sont en effet à l’origine de symptômes tels que les bouffées de chaleur et cette souche homéopathique favorise la régulation hormonale.
Progesteronum est généralement conseillé en 4 CH ou en 5…

  Lire…

3 remèdes naturels pour retirer des aphtes au palais

0

Soulager un aphte devient la priorité numéro un lorsque l’on souffre de cette douleur lancinante et caractéristique… Alors quels sont les meilleurs remèdes contre les aphtes ?

L’hamamélis pour soulager les aphtes

De nombreux traitements naturels, souvent des ” remèdes de grand-mère “, permettent de soulager les aphtes et d’en faciliter la guérison, qu’ils soient situés sur la langue, à l’intérieur des joues ou au niveau du palais. Mais ces solutions exacerbent parfois la douleur durant les premières minutes. Le bain de bouche à l’hamamélis (Hamamelis virginiana) agit différemment puisqu’il peut aider à soigner ce type d’inflammation, mais aussi, et surtout apaiser la douleur en raison de ses propriétés calmantes.


Le sel en cas d’aphte au palais

Pour les personnes moins sensibles à la douleur, le bain de bouche au sel de mer est un remède naturel contre les aphtes qui a fait ses preuves.
Le sel de mer est en effet connu pour ses vertus antiseptiques sur les plaies ou les aphtes. De plus, il faciliterait également la cicatrisation.


Le citron, un remède antiaphtes

Pour peu que l’on apprécie le goût du citron, le bain de bouche…

  Lire…

Abcès dentaire : l’homéopathie spéciale

0

En cas de mal de dents, le clou de girofle est un remède de grand-mère qui a fait ses preuves. Les traitements allopathiques ne sont donc pas les seuls à envisager et l’homéopathie soulage elle aussi les douleurs lancinantes de l’abcès dentaire dans l’attente d’une consultation.

Quelle homéopathie contre la douleur dentaire ?

L’homéopathie est une médecine douce, qui propose de nombreux remèdes à même d’apaiser un mal de dents. Ces traitements peuvent notamment être ingérés durant les heures précédant un rendez-vous chez le chirurgien-dentiste, mais toujours avec l’avis d’un professionnel de santé tel qu’un pharmacien.
De manière générale, Chamomilla vulgaris est employé pour soulager les maux dentaires et Cheiranthus cheiri pour la poussée des dents de sagesse.
Mercurius solubilis est une souche plus spécifiquement utilisée pour apaiser les douleurs violentes dues à un abcès dentaire.


Quel remède à l’abcès dentaire ?

Lorsque l’on souhaite prendre Mercurius solubilis en cas d’abcès, il est préférable de demander conseil à son pharmacien afin d’obtenir un dosage approprié. Toutefois, on constate que la souche est souvent recommandée en 9 CH.
L’abcès étant en lien avec une infection, il est primordial de rencontrer son…

  Lire…

Herpès labial : comment faire disparaitre un bouton de fièvre pendant la nuit

0

L’homéopathie est une médecine douce qui peut faciliter la guérison d’un bouton de fièvre. Mais certains secrets de grand-mère permettent eux aussi de le faire disparaitre rapidement. Alors quels sont ces remèdes contre le bouton de fièvre ?

Le citron, un remède contre le bouton de fièvre ?

L’herpès labial correspond à ce qu’on nomme plus communément ” bouton de fièvre “. Lié à une infection par le virus de l’herpès HSV-1 (ou Herpes Simplex Virus), le bouton de fièvre se manifeste par une éruption caractéristique au niveau des lèvres. Le bouton de fièvre peut réapparaître plusieurs fois au cours de la vie ; c’est pourquoi avoir toujours un citron chez soi peut être une solution pour le faire disparaitre rapidement voire enrayer l’apparition des vésicules. Le citron – et plus précisément le jus de citron – possède en effet des propriétés antivirales et antiseptiques reconnues, qui aideraient à soigner le bouton de fièvre.


Comment faire disparaitre un bouton de fièvre en une nuit ?

Jus de citron, vinaigre blanc ou vinaigre de cidre, gousse d’ail ou encore huiles essentielles… Les remèdes de grand-mère ne manquent pas pour prévenir la sortie des vésicules ou faciliter la guérison de l’herpès labial. S’…

  Lire…

Popular Posts

My Favorites