SHARE

C’est lors d’un prélèvement réalisé dans le cadre du contrôle sanitaire règlementaire, que l’Agence Régionale de Santé des Hauts de France a détecté l’impensable : une pollution d’origine fécale dans l’eau distribuée. La préfecture appelle les usagers de l’Oise à ne pas consommer l’eau de ce réseau.

Quinze communes du nord-ouest de l’Oise (60) sont concernées. Selon un communiqué de la préfecture de l’Oise, l’Agence Régionale de Santé des Hauts de France (ARS) vient de signaler la présence d’une pollution microbiologique d’origine fécale dans l’eau censée être potable. La découverte a été faite à l’occasion d’un prélèvement réalisé dans le cadre du contrôle sanitaire règlementaire par l’ARS le samedi 5 octobre 2019.

La préfecture invite ainsi les usagers à ne surtout pas consommer l’eau de l’ensemble du réseau exploité par le syndicat d’eau de Blargies (Oise), même bouillie pour tout usage alimentaire ou brossage des dents. Cette pollution, d’origine fécale, « rend l’eau distribuée impropre à la consommation humaine », annonce la préfecture.

Elle reste néanmoins utilisable pour la vaisselle, lavage du linge ou encore l’hygiène corporelle.

…  Lire…