SHARE

Pendant le confinement les français n’ont certes pas pu sortir de chez eux de toute la journée, mais ont bien profité de la situation pour s’inscrire sur les réseaux sociaux. FacebookInstagram, Twitter, Snapchat ont tous vu leurs nombres d’utilisateurs augmenter en masse. Mais ce n’est pas toujours aussi rose.

Plus d’utilisateurs veut dire aussi plus de haine. Et cela passe par des messages inadaptés, du racisme , du cyberharcèlement et du sexisme.   Les réseaux sociaux les plus touchés ont été Facebook et Twitter. On y trouve des messages de haine entre  Lire…