SHARE

Les autorités sanitaires étaient, jusqu’à présent, très frileuses sur les tests salivaires. Une situation qui va changer puisque ces tests pourraient être utilisés plus largement, notamment dans les écoles. On attend le feu vert de la Haute autorité de santé.

Des tests plus faciles à répéter souvent

Un prélèvement plus facile, directement dans la bouche ou en crachant dans un tube. Certes, les tests salivaires accusent une perte de sensibilité de l’ordre de 2 à 11 % par rapport aux tests PCR par prélèvement nasopharyngé. C’est pourquoi les autorités sanitaires les  Lire…