SHARE

Les démangeaisons, aussi nommées prurits dans le jargon médical, sont des affections courantes, puisque l’on estime qu’un Français sur trois en a eu ces sept derniers jours. Si seulement 10% d’entre elles nécessitent une prise en charge médicamenteuse, elles impactent néanmoins beaucoup le quotidien de ceux qui en souffrent. Ces démangeaisons peuvent être un signe d’anxiété, dans de rares cas. D’autres causes peuvent être recherchées comme une dermatose de type eczéma, des maladies plus générales comme le diabète, voire certains traitements ou produits toxiques.

L’anxiété, facteur potentiel de démangeaisons

L’anxiété et la dépression sont souvent évoquées comme facteurs responsables de démangeaisons. En réalité, l’anxiété est une cause très rare de prurit. Elle ne représente en effet que 1 % des cas de démangeaisons. Toutefois, si cette origine psychogène est avérée, alors le médecin peut prescrire des antidépresseurs pour combattre les démangeaisons.

Les dermatoses de type eczéma, une cause majeure de démangeaisons

Les dermatoses, autrement dit les maladies de peau, sont dans neuf cas sur dix à l’origine des démangeaisons. En effet, la plupart des dermatoses génèrent des inflammations cutanées et donc des démangeaisons. C’est le cas de l’eczéma, mais aussi de la varicelle, de la gale, du psoriasis ou du lichen plan. Selon la cause identifiée, un traitement oral à base d’antihistaminiques (pour l’urticaire, la varicelle, le lichen plan) ou un traitement local à base de corticoïdes est prescrit (…  Lire…