SHARE

Griffée au bras par son chat, une Britannique de 65 ans a contracté une bactérie mangeuse de chair – ou fasciite nécrosante – qui a failli la tuer.

Nos compagnons à quatre pattes peuvent être bénéfiques pour notre santé, notamment en réduisant notre stress. Mais ils peuvent aussi être vecteurs de maladies potentiellement mortelles. Une grand-mère britannique de 65 ans a récemment contracté une bactérie mangeuse de chair suite à une simple griffure de son chat siamois, prénommé Chan.

Des symptômes grippaux surviennent peu après sa griffure

Retour au mois d’avril. Shirley Hair tente de prendre son chat dans ses bras pour le câliner, mais celui-ci fait de la résistance et la griffe au bras droit. “La plaie était assez profonde, mais je n’y ai pas tellement réfléchi, jusqu’à ce que je commence à avoir des symptômes grippaux, et à perdre mon appétit”, raconte la sexagénaire a l’agence de presse South West News Service.

La patiente appelle alors un médecin, qui se rend à son domicile et lui prescrit des…

  Lire…