SHARE

Le jeûne intermittent consiste à s’alimenter seulement quelques heures dans la journée. Une méthode parfois conseillée pour perdre du poids. Mais si cette méthode était plus nocive que bénéfique ?

Un jeûne intermittent sévère

Des chercheurs de l’université de l’Illinois, à Chicago ont suivi des femmes, souffrant d’obésité. Le groupe volontaire a suivi un jeûne intermittent. Elles pouvaient s’alimenter de 4 ou 6 heures par jour, illimitée en termes de calories. Le reste du temps, elles ne consommaient que de l’eau. Leurs résultats ont été publiés dans la revue Obesity.

Perte de poids… et

  Lire…