SHARE

Ils habitent près des aéroports de Paris-Charles de Gaulle, Toulouse-Blagnac et Lyon-Saint-Exupéry. Pendant 4 ans, 1 200 volontaires se sont prêtés à une expérimentation qui a mesuré à la fois le niveau sonore nocturne et leur tension. Les résultats sont sans appel : pour chaque augmentation de 10 décibels la nuit, le risque d’hypertension augmente de 34% chez les hommes. Un risque non anodin : l’hypertension est l’un des facteurs des maladies cardiovasculaires, AVC et infarctus.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here