SHARE

“Un le matin, un le midi et un le soir avant le coucher”. Ce conseil qui peut sembler anodin cache en fait des sources de revenus insoupçonnées pour les pharmaciens. On parle d’honoraires de dispensation. Ces nouveaux honoraires (qui ne sont pas si nouveaux que ça, puisque mis en place en janvier 2015) suscitent l’interrogation chez les patients, et particulièrement à l’air de la pandémie. Sommes-nous facturés pour chaque conseil reçu en pharmacie ? Réponses avec le Dr Thomas Kassab, pharmacien officinal.

“Les pharmaciens se font rembourser le conseil qu’ils nous donnent quand ils nous donnent les médicaments”, clamait une internaute sur Facebook en 2019. Aujourd’hui encore, et particulièrement à l’heure de la pandémie, de nombreux patients s’interrogent quant aux honoraires de dispensation appliqués par les pharmaciens, instaurés en janvier 2015.

Sommes-nous facturés au moindre conseil reçu en pharmacie ? Les recommandations faites en officine, ne sont-elles plus gratuites ? Nous avons posé la question au Dr Thomas Kassab, pharmacien officinal.

“De nombreux assurés ont découvert ces honoraires au dos de leur ordonnance… “

Les honoraires de dispensation ne sont rien d’autre qu’une compensation visant à valoriser le rôle des pharmaciens. “Lorsqu’on délivre un médicament, on s’assure de la validité de l’ordonnance, on analyse les éventuels effets…

  Lire…