SHARE

Une enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) publiée en ligne le 19 octobre a montré que la moitié des préservatifs  présents sur le marché n’étaient pas conformes à la réglementation. Pas de panique cependant : sur la plupart des produits contrôlés, ce n’est pas la sécurité technique qui est mise en cause, mais plutôt la notice d’utilisation et l’étiquetage jugés incomplets. La DGCCRF rappelle toutefois que « les préservatifs relèvent de la classe II b ou III des dispositifs …  Lire…