SHARE

Selon une étude, les lésions découvertes dans des fossiles d’os en Espagne seraient similaires à celles retrouvées dans les squelettes d’animaux qui hibernent. Cela laisse supposer que les hommes de Néandertal hibernaient afin de survivre aux périodes de froid extrême.

Les premiers hommes ont peut-être hiberné pour survivre au froid extrême. C’est ce qu’il ressort de l’étude parue dans la revue scientifique L’Anthropologie et relayée par Business Insider. Elle révèle que les hommes de Néandertal ralentissaient leur métabolisme et dormaient des mois durant pour résister au froid extrême qui sévissait il y a des centaines de milliers d’années. Les archéologues ont étudié les ossements retrouvés lors de fouilles dans la grotte Sima de los Huesos, à Atapuerca, dans le nord de l’Espagne, afin de pouvoir faire cette incroyable constatation.

Les lésions observées sur les squelettes seraient en effet similaires à celles retrouvées dans les ossements d’animaux qui hibernent, y compris les ours des cavernes. On constate ainsi une perturbation de la croissance de leurs os qui serait concomittente aux saisons pendant plusieurs mois de l’année. « Nous estimons que ces troubles sont consécutifs à une…

  Lire…