SHARE

Après une opération réalisée par un chirurgien masculin, une femme aurait 32% de risque supplémentaire de mourir comparé à une opération réalisée par une chirurgienne. C’est ce que vient de révéler une étude britannique, relayée par The Guardian. Comment l’expliquer ?

Vaste étude canadienne

L’étude rapportée par The Guardian et publiée dans JAMA Surgery a été menée au Canada entre 2007 et 2019. Elle porte sur l’analyse des dossiers de 1,3 million de patients impliquant près de 3 000 chirurgiens. Cette étude serait la première à examiner l’association entre le sexe du patient, le sexe de leur

  Lire…