SHARE

Le malaise vagal est courant. Bien qu’inquiétant, il est généralement bénin. Face à un malaise vagal, la fatigue est souvent invoquée comme pouvant en être la cause. Mais un malaise vagal a surtout des origines psychologiques ou émotionnelles. Découvrons ses principaux symptômes.

Nerf vague hyperstimulé et malaise vagal

Le nerf vague est un nerf crânien que l’on appelle parfois nerf cardiaque, nerf pneumogastrique ou encore nerf parasympathique. Le terme “vague” lui est attribué du fait de la vaste étendue de ses fonctions, que ce soit au niveau cardiaque, digestif, sensoriel ou encore moteur. Une stimulation trop importante du nerf vague entraîne un ralentissement de la sécrétion d’adrénaline et une chute de la tension artérielle, car l’activité cardiaque diminue. C’est la syncope, que l’on nomme le malaise vagal.

Malaise vagal : fatigue et autres causes

En cas de malaise vagal, la fatigue est souvent invoquée comme étant l’une des principales causes. Or, la fatigue nerveuse ou physique est surtout responsable d’un malaise lipothymique, c’est-à-dire une sensation de vertige sans perte de connaissance. Dans le cas du malaise vagal, la perte de connaissance – ou syncope vasovagale – peut avoir lieu, mais elle…

  Lire…