Home Blog Page 2

Maillot de bain : le garder mouillé favorise les mycoses !

0

À la mer comme à la piscine, il est fréquent de garder son maillot de bain mouillé en sortant de l’eau. Problème : cela favorise l’apparition de mycoses et d’infections. On vous explique pourquoi.

Vous avez l’habitude de garder votre maillot après la baignade ? Ce n’est pas une très bonne idée… Certes, il n’est pas toujours possible d’enfiler des sous-vêtements secs à chaque fois que l’on sort de l’eau, surtout si l’on fait de multiples aller-retour entre la piscine (ou la mer) et sa serviette. Mais les personnes sujettes aux mycoses et aux infections urinaires ont tout intérêt à faire l’effort de se changer rapidement.

Garder son maillot humide favorise la prolifération des germes

“Les champignons et les bactéries prolifèrent dans les endroits sombres et humides, tels que les maillots de bain mouillés ou les vêtements de sport trempés”, explique la Pr Alyssa Dweck, gynécologue obstétricienne à la Mount Sinai School of Medicine, interrogée par le Huffington Post en 2016, à ce sujet.

La spécialiste précise que les infections liées au port prolongé du maillot…

  Lire…

Dépakine : Sanofi, mis en examen pour homicide involontaire

0

Plusieurs avancées majeures auront eu lieu cet été, dans l’affaire de la Dépakine. Après que la responsabilité de l’État ait été reconnue début juillet, le laboratoire Sanofi vient d’être mis en examen pour “homicide involontaire”, ce lundi 3 août.

C’est une nouvelle réconfortante pour les proches des victimes de la Dépakine. Depuis ce lundi 3 août 2020, le laboratoire Sanofi fait l’objet d’une mise en examen supplétive pour “homicide involontaire”. Pour rappel, il était déjà poursuivi pour “tromperie aggravée” et blessures involontaires” depuis le mois de février.

D’après Le Monde, qui a révélé ces informations, “l’information judiciaire vise désormais à déterminer si le laboratoire peut être tenu responsable de la mort en 1990, 1996, 2011 et 2014, de quatre bébés âgés de quelques semaines ou quelques mois, dont les mères, au cours de leurs grossesses, avaient pris de la Dépakine”.

Le laboratoire Sanofi conteste sa mise en examen

“Ce nouveau chef d’accusation est une très grande victoire pour les familles de victimes de la Dépakine. Il faut que ces criminels en col blanc assument leurs responsabilités et fassent…

  Lire…

Christophe : son fils, à nouveau hospitalisé, ne peut plus “bouger”

0

Romain Vidal, le fils illégitime de Christophe et Michèle Torr, vient à nouveau d’être hospitalisé à l’hôpital de La Timone, à Marseille. Il a révélé sur son compte Facebook ne plus réussir à “bouger”.

Romain Vidal, le fils du chanteur Christophe vient d’être à nouveau hospitalisé. Les nouvelles sur son état de santé sont peu rassurantes. 

Le fils de Christophe, hospitalisé à Marseille, “ne peut plus bouger”

Le 27 juillet dernier, Romain Vidal, le fils illégitime de Christophe et Michèle Torr se faisait hospitaliser d’urgence à l’hôpital de La Timone, à Marseille, à la suite d’une “grosse infection urinaire”.

Plus de peur que de mal pour le quinquagénaire qui avait pu se faire soigner à domicile. Malheureusement, son état de santé s’est à nouveau dégradé samedi dernier et il a dû retourner à l’hôpital.

“Bonjour, j’espère que vous allez bien, moi pas terrible en ce moment je retourne dans l’après-midi à l’hôpital de La Timone je ne peux plus bouger mais j’espère que ça ira…

  Lire…

Canicule : combien de litres d’eau faut-il boire par jour ?

0

Ce week-end s’annonce très chaud. Vous devez donc penser à vous hydrater. Oui, mais en quelle quantité ? La réponse du Dr Xavier Ballongue.

Un épisode caniculaire s’abat sur la France ce week-end, avec des températures pouvant atteindre les 42 °c. Votre organisme sera donc mis à rude épreuve. Pour éviter la déshydratation, boire de l’eau est plus que jamais nécessaire. Mais en quelle quantité ? La réponse.

Canicule : combien de litres d’eau doit-on boire par jour ?

En cette période de canicule, il est recommandé de boire plus que d’habitude. Mais pour savoir combien de litres exactement, nous avons posé la question au Dr Xavier Ballongue.

Habituellement, il faut boire 2 litres d’eau par jour, mais avec la chaleur vous pouvez monter à 3,4 voire même 5 litres ! Bien évidemment, vous devez aussi adapter votre consommation d’eau à votre activité, souligne l’expert.

Autrement dit, si vous faites une randonnée au soleil ce week-end, vous devez augmenter votre…

  Lire…

Comment bien dormir avec les coups de soleil ?

0

Ça y est ! Votre peau fait les frais de vos bains de soleil. Alors que vous essayez (tant bien que mal) de retirer votre maillot de bain sans trop souffrir, le moment est venu de vous coucher. Mais comment passer une bonne nuit si vos coups de soleil vous font horriblement souffrir ? Du moins, est-ce possible ? A priori, oui. On vous partage les conseils du Dr Isabelle Gallay, vice-présidente du Syndicat National des Dermatologues.

Chaque été, le soleil fait des victimes. Vous êtes peu nombreux à pouvoir vous vanter de n’avoir jamais souffert de coups de soleil. Pourtant, une seule brûlure peut être à l’origine de l’apparition d’un carcinome (cancer de la peau), même 10 ans après, nous explique le Dr Isabelle Gallay, vice-présidente du Syndicat National des Dermatologues.

Chaque année en France, quatre-vingt mille nouveaux cas de cancers de la peau sont diagnostiqués. En quarante ans, cette maladie a triplé.

La meilleure arme pour vous en prémunir ? La crème solaire. Ce produit doit être appliqué sur l’ensemble de votre corps afin de freiner la pénétration des rayons ultraviolets du soleil dans la peau.

“Un coup de soleil peut aussi générer une poussée d’herpès, alerte la dermatologue. Et même si ce n’est pas le cas, la zone touchée sera forcément fragilisée et à surveiller longtemps. C’est une peau dont la barrière a été abîmée”.

…  Lire…

Hydrocution : quels sont les signes qui doivent vous alarmer ?

0

L’hydrocution – ou choc thermique – est un malaise survenant en cas de différence brusque de température subie par l’organisme. Souvent mortel, ce phénomène est plus fréquent en été en cas de canicule. L’erreur fatale ? Plonger dans une piscine fraiche alors qu’il fait plus de 35°C dehors ! Quels sont les symptômes qui doivent vous alerter ? Comment éviter l’hydrocution ? Explications avec Muriel Lickel, infirmière de Santé Publique.

L’hydrocution est un choc thermique subi par une personne lorsqu’elle se baigne en été. Concrètement, si la température de l’eau est trop fraîche et la température du corps trop élevée, le choc est susceptible d’entraîner une perte de connaissance.

Potentiellement mortels, les chocs thermiques sont plus fréquents en cas de canicule, ou du moins en cas de pic de chaleur. En entrant brutalement dans une eau fraîche après une exposition à la chaleur, ou, si vous êtes en pleine digestion après un repas copieux et alcoolisé, vous vous mettez en danger de mort.

Sachez que l’hydrocution implique également un risque de noyade, qui est lié à ce choc de température. On fait le point sur ce phénomène, avec Muriel Lickel, infirmière de Santé Publique.

Hydrocution : ce qu’il se passe dans votre corps

Avant toute chose, il faut comprendre…

  Lire…

6 huiles essentielles anti-mouche !

0

Contrairement à nous, les mouches ne prennent pas de vacances ! En ville comme à la campagne, il est fréquent que la maison soit envahie en été. On vous présente un palmarès d’huiles essentielles pour les faire fuir ! Avec le Dr Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste.

L’été n’est pas uniquement la saison des vacanciers, mais aussi celle des mouches ! Si ces dernières ont tendance à hiberner en hiver, elles font leur grand retour dès que le thermomètre commence à grimper. En outre, c’est durant les hautes températures que les mouches se reproduisent le plus. Elles peuvent pondre jusqu’à 1 000 œufs à la fois.

Ces insectes pondent généralement sur du fumier ou des déchets en état de décomposition, afin que les larves puissent trouver de la nourriture facilement. Les mouches sont aussi attirées par l’odeur de nos poubelles et des fruits et légumes laissés à l’air-libre. Pour les dissuader de s’inviter dans votre intérieur, il convient de garder ce dernier très propre.

Nettoyez votre cuisine après avoir préparé le repas. Ne laissez pas l’eau stagner dans vos récipients – l’humidité les attire. Débarrassez la table de ses miettes et placez un couvercle sur votre poubelle, tout en vidant cette…

  Lire…

Constipation : 7 astuces pour l’éviter en vacances

0

Les vacances sont synonymes de farniente, de soleil… mais aussi de constipation. Alors, pour éviter d’en souffrir cet été, misez vite sur nos astuces !  Lire…

8 dangers de l’été qui peuvent vous tuer

0

Coup de chaud, déshydratation, intoxications alimentaires, alcool, moustiques… Décidément l’été n’est une saison de tout repos pour notre santé. Si ces dangers ne doivent pas vous empêcher de passer de bonnes vacances, il faut tout de même se montrer vigilent. L’Anses nous livre ses conseils pour un été “sans soucis” !

Alors que les vacances ont commencé pour bon nombre d’entre vous, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a décidé de nous mettre en garde contre certains désagréments de l’été. “Pour protéger la santé de tous durant la période estivale, retrouvez l’ensemble de nos conseils”, partage l’Agence dans un communiqué.

Certes, nous avons tendance à les oublier, mais les dangers auxquels nous sommes confrontés en été sont nombreux. On les énumère à commencer par les risques liés à la chaleur !

Pic de chaleur : il peut vous mettre en danger de mort

Les températures qui atteignent leurs apogées font des heureux. Les vacanciers de toute la France profitent alors de leur pause estivale pour lézarder au soleil, se baigner et enchaîner les barbecues en famille. Néanmoins, il ne faut pas pour autant oublier les risques que vous encourrez lorsqu’il…

  Lire…

Un remède du Moyen-âge pourrait remplacer les antibiotiques !

0

La solution contre la résistance aux antibiotiques pourrait trouver sa solution dans un manuscrit de 1000 ans. Les chercheurs ont découvert qu’un remède du Moyen-âge pouvait soigner de nombreuses infections.

La résistance aux antibiotiques devient un véritable problème. Selon Santé Publique France, nous risquons d’être dans une impasse thérapeutique d’ici 2050 car les traitements ne parviendront plus à lutter contre les bactéries. Mais un remède moyenâgeux serait la solution contre l’antibiorésistance selon des chercheurs britanniques.

Antibiotique : un remède millénaire à base d’oignon et d’ail

L’équipe de la School of Life Sciences de l’université de Warwick s’est penché sur un remède naturel en vieil anglais, présent dans un livre médical appelé “Leechbook de Bald” compilé vers la fin du IXe siècle ou le début du Xe siècle. En analysant cette recette à base d’oignon, d’ail, de vin et de bile d’estomac de vache, elle a découvert que le traitement a le potentiel de lutter contre les infections associées aux biofilms – des communautés de bactéries résistantes aux antibiotiques et difficiles à traiter.

La…

  Lire…

Popular Posts

My Favorites

Dévitalisation d’une dent : les étapes chez le dentiste

Dans la grande majorité des cas, une dent est dévitalisée avant la pose d’une couronne dentaire. Cet acte indolore ...