SHARE

Le paracétamol, aussi appelé acétaminophène, est utilisé comme antalgique et antipyrétique. S’il figure parmi les médicaments les plus communs, utilisés et prescrits au monde, vous êtes nombreux à négliger les risques d’une prise trop importante. Pour commencer, contrairement à ce que vous croyez, sa prise ne devrait pas être renouvelée toutes les quatre heures.

Les médicaments antidouleur à base de paracétamol sont les plus vendus en France. Utilisés en cas de douleurs et fièvre, le paracétamol peut pourtant, à certaines doses, devenir très toxique.

Le surdosage en paracétamol est la principale cause de l’insuffisance hépatique. Et pour cause, c’est une molécule qui, après son ingestion, est transformée par le foie en un métabolite toxique (N-acétyl p-benzoquinone imine). En cas de surdosage, la molécule est capable de détruire les cellules du foie.

Vos reins ne sont pas en reste. Une fois ingéré, le métabolite toxique circule jusqu’aux reins et provoquent des dégâts.

Le paracétamol fait partie des médicaments les plus utilisés au monde. Or, vous êtes trop nombreux à négliger ses risques et à ne pas réellement savoir dans quelles conditions vous pouvez le prendre. Pour commencer, la plupart d’entre vous êtes persuadés que vous pouvez…

  Lire…