SHARE

Aux Etats-Unis, une nouvelle impureté potentiellement cancérigène a été détectée dans les médicaments losartan, utilisés dans le traitement de l’hypertension artérielle. Pas moins de 87 lots ont été rappelés.

La vague de rappels de sartans continue. Alors qu’en Europe plusieurs laboratoires ont été épinglés après la mise en évidence de deux impuretés potentiellement cancérigènes – la nitrosodiméthylamine (NDMA) et la N-nitrosodiéthylamine (NDEA) – dans ces médicaments antihypertenseurs, une troisième substance à risque a été découverte dans le losartan aux Etats-Unis, alerte la Food and Drug Administration (équivalent de l’Agence nationale de sécurité du médicament en France) dans un communiqué publié le 1er mars.

87 lots de losartan rappelés

Pas moins de 87 lots de losartan (25mg, 50mg et 100mg) fabriqués par le laboratoire indien Hetero Labs et distribués par la société pharmaceutique américaine Camber Pharmaceuticals ont été rappelés. “Ces médicaments contiennent de l’acide N-nitroso-N-méthyl-4-aminobutyrique (NMBA), précise le communiqué. Cette impureté est un carcinogène humain et animal probable bien connu.” Plusieurs…

  Lire…