SHARE

Depuis le début du mois, le doute plane quant à un possible risque de pénurie de cortisone dans l’hexagone. L’ANSM se montre néanmoins rassurante.

Dans un point d’information publié le 7 mai, l’Agence nationale de sécurité du médicament alertait sur un risque de pénurie de corticoïdes en France. Les laboratoires commercialisant des traitements à base de prednisone (Cortancyl®) et de prednisolone (Solupred®) l’ont avertie qu’ils rencontraient des problèmes d’approvisionnement, qui seraient dus à des retards de production.

La semaine suivante, l’Agence expliquait dans un communiqué qu’elle avait rencontré les industriels, afin de trouver des solutions à ce problème. Ces derniers “se sont engagés à procéder dans les meilleurs délais à des importations de spécialités équivalentes à base de prednisone, afin d’éviter toute rupture de stock”.

En attendant que ces mesures soient mises en place, l’ANSM a émis quelques recommandations. A savoir, “limiter…

  Lire…