SHARE

Un Français qui vit à la campagne aurait deux ans d’espérance de vie en moins par rapport à un Français domicilié en ville, selon le résultat d’une étude menée par l’Association des maires ruraux de France (AMRF) et le groupe Macif, en partenariat avec France Bleu.

Une étude menée par l’Association des maires ruraux de France (AMRF) et le groupe Macif, en partenariat avec France Bleu, publiée mercredi 16 décembre, s’est intéressée aux inégalités en terme d’espérance de vie entre les ruraux et les urbains. Croyez-le ou non, il se trouve que les personnes résidentes à la campagne auraient une espérance de vie plus courte que les citadins. Oui, vous avez bien lu !

« Une forte corrélation avec l’absence de médecins traitants »

L’étude s’appuie sur les chiffres de l’Insee et démontre que ces inégalités ne datent pas d’hier. En réalité, elles ne cessent de se creuser entre les territoires ruraux et urbains. En 1990, les Français domiciliés à la campagne auraient eu trois mois d’espérance de vie en moins que les urbains. Aujourd’hui, l’écart est passé à plus de deux ans. Concrètement…

  Lire…