SHARE

Bernard Henric aurait 62 victimes à son actif. Ce praticien exerçant comme gynécologue à Arras (62) aurait agressé sexuellement de nombreuses patientes. Parmi elles, Angélique et sa cadette qui ont déposé plainte. Mis en examen, le médecin n’a plus le droit d’exercer comme gynécologue. Désormais, il pratique l’endocrinologie et traite le diabète dans le même cabinet.

Le 14 novembre 2014, Angélique était la première femme à déposer plainte contre le Dr Bernard Henric, exerçant comme gynécologue à Arras, dans le Nord-Pas-de-Calais. Elle accuse le médecin de l’avoir agressée sexuellement. Pourtant, depuis la plainte, l’information judiciaire tourne au ralenti. Si le Dr Henric a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire, il continue d’exercer en tant qu’endocrinologue, diabétologue et médecin nutritionniste dans la même commune. Au total, 62 victimes potentielles à son actif.

La sœur cadette d’Angélique ferait aussi partie de ces victimes. Agées de 38 et 33 ans, elles témoignent toutes les deux au sein du Journal du Dimanche (JDD), ce samedi 15 février. Depuis l’ouverture de l’information judiciaire à Béthune, les deux sœurs n’ont pas été entendues par un juge d’instruction. Leur avocat, Maître…

  Lire…