SHARE

L’Association pour le Contrôle de la Radioactivité dans l’Ouest (ACRO) a mesuré une contamination radioactive anormalement élevée dans la Loire et la Vienne, ce mardi 18 juin.

Alarmant. Voici comment l’on pourrait définir les analyses de l’ACRO, publiées ce mardi dans un communiqué de presse commun avec d’autres associations. Les résultats montrent une concentration de tritium anormalement élevée en aval de cinq centrales nucléaires.

Pour parvenir à cette conclusion, des échantillons d’eaux (eaux douces superficielles et eaux destinées à la consommation humaine) ont été collectés entre décembre 2017 et avril 2019. Les analyses de ces échantillons ont été réalisées au laboratoire de l’ACRO, agréée par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) pour les mesures de radioactivité.

  Lire…