SHARE

Les bactéries antibiorésistantes sont une véritable menace pour la santé mondiale. D’ici les trente prochaines années, le nombre de personnes qui en décèdent pourrait s’élever à 10 millions. Des chercheurs viennent de découvrir une nouvelle piste prometteuse pour les combattre. En associant un polyphénol présent dans le thé vert avec un antibiotique, ils sont venus à bout d’une de ces superbactéries.

700 000 personnes meurent chaque année, d’infections dues à des bactéries résistantes, selon les chiffres de l’Inserm. D’ici les trente prochaines années, ce nombre pourrait s’élever à 10 millions. Les chercheurs ont donc déjà commencé à se pencher sur la question de l’antibiorésistance, dans le but de trouver des traitements plus efficaces. Pour certaines infections, la réponse pourrait bien se trouver… dans le thé !

Une étude, publiée dans le Journal of Medical Microbiology, révèle que l’épigallocatéchine (EGCG), un polyphénol extrait des feuilles de thé vert, aiderait à combattre une superbactérie, lorsqu’il est combiné à un antibiotique.

Résistante aux antibiotiques, la bactérie P. aeruginosa est de plus en plus difficile à soigner

Plus précisément, des scientifiques de l’université de Surrey, en Angleterre, se sont penchés sur la bactérie Pseudomonas…

  Lire…