SHARE

Dans son nouveau numéro d’avril 2018, le magazine 60 millions de consommateurs met en garde les Français contre les dangers des antidouleurs sans ordonnance qui font trop souvent partie de notre quotidien et dresse la liste des produits à proscrire car ils occasionneraient trop de risques. 

Paracétamol, ibuprofène ou aspirine ? En matière d’antidouleurs sans ordonnance, les Français y vont chacun de leurs petites habitudes. Un comportement contre lequel 60 millions de consommateurs a tenu à alerter dans son numéro d’avril 2018. Les auteurs appellent les Français à ne pas choisir leurs antidouleurs en fonction de leurs convictions mais conseillent de regarder d’abord leur  “profil bénéfice/risque”.

L’aspirine : la molécule à éviter 

Afin d’aider les consommateurs en souffrance à bien choisir leur antidouleurs, les experts du magazine ont étudié et comparé les risques avec chacune des trois molécules et les médicaments qui les contiennent et dressent la liste des produits à favoriser, à éviter et même à proscrire dans chaque catégorie.

Le paracétamol : obtiendrait la meilleure balance bénéfice/risque et serait donc à favoriser. Néanmoins, parmi les médicaments qui en contienne le Caradol 500mg Caféine® est catégorisé “à…

  Lire…