SHARE

Depuis quelques mois, la barbe du Premier ministre affiche quelques taches blanches, qui sont l’objet de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux. Le vitiligo était déjà une cause soupçonnée par certains médecins : Edouard Philippe vient de confirmer en souffrir. Le point sur cette affection dermatologique.

Cela fait déjà plusieurs mois que la barbe du Premier ministre Edouard Philippe s’est parée de taches blanches, qui se sont peu à peu étendues. À chacune de ses apparitions, ces dernières ne manquent pas d’alimenter les discussions sur les réseaux sociaux. Négligence, manque de propreté, stress, maladie… Chacun y va de son hypothèse pour expliquer cette dépigmentation. D’autres en on fait un véritable sujet de plaisanterie. L’homme politique vient désormais de lever le mystère, en déclarant qu’il souffre de vitiligo

“Un maladie sans gravité, ni douloureuse, ni contagieuse”

“C’est une maladie – un vitiligo – sans gravité, ni douloureuse ni contagieuse” a-t-il confié dans les colonnes du numéro 3711 de Paris Match. Nos confrères, qui ont suivi Edouard Philippe dans les rues du Havre, rapportent qu’il est interpellé par de nombreux passants. “…

  Lire…