SHARE

Les propriétaires de chien vivant seuls ont moins de risques de faire un infarctus du myocarde affirme une vaste étude suédoise portée auprès de 3,4 millions de personnes et publiée dans Scientific Reports. Les chercheurs estiment que le risque de mort prématurée est ainsi diminué de 33 %. Les chiens atténuent les facteurs de stress psychosociaux (isolation sociale, dépression et solitude) et facilitent le rétablissement de leur propriétaire via la promenade quotidienne.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here