SHARE

Les plantes à base de berbérine sont utilisées dans les compléments alimentaires pour réguler la glycémie et le taux de cholestérol. Or, la berbérine peut entraîner des risques pour la santé, prévient l’Anses, ce lundi. Si en France, cette substance est toujours autorisée, certains pays européens ont décidé de l’interdire.

“La berbérine est un alcaloïde isoquinoléique présent dans différentes plantes, utilisées dans les compléments alimentaires, décrit aujourd’hui l’agence de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Ces compléments sont le plus souvent consommés pour réguler la glycémie et/ou la cholestérolémie“.

L’Anses a été sollicitée par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) afin d’établir les conditions de sécurité d’emploi des compléments alimentaires à base de berbérine. Après avoir fait le point sur les effets sanitaires et notamment sur le profil toxicologique de cette substance, les experts mettent en garde sur ses dangers, avérés à partir de 400 mg/jour chez l’adulte. Ce qui “n’exclue pas que de tels effets puissent intervenir également à des doses…

  Lire…