SHARE

L’une de ces deux études démontre qu’il n’y a pas de risque de fausse couche, ni de naissance prématurée avec les vaccins à ARN messager. 

Pas de risque que l’enfant soit anormalement petit

La première étude a été publiée le 12 août dans, TheLancet Infectious Diseases. Elle évalue les risques immédiats d’effets secondaires chez la femme enceinte, après un vaccin. La seconde, publiée jeudi 18 août dans le British Medical Journal (BMJ) mesure, à plus long terme, les risques en matière d’accouchement.

Selon ces deux études, « la vaccination anti-Covid-19 pendant la grossesse n’est pas associée à

  Lire…