SHARE

Pendant le long confinement qui a débuté le 17 mars et s’est achevée le 11 mai, il a fallu trouver des divertissements pour ne pas s’ennuyer. Les émissions de télé ont été une bonne solution. Le nombre d’audience a augmenté mais les annonceurs publicitaires habituels ont cessé leurs matraquage, peu rentable en raison du contexte.

Ce déficit de production a du coup constitué un frein financier pour la diffusion d’un certain nombre de  programmes. Des émissions comme Koh Lantaou Top chefont été raccourcis afin d’étaler la période de diffusion sur une période plus longue  Lire…