SHARE

Au cours des deux prochaines années, 750 millions de moustiques génétiquement modifiés vont être relâchés en Floride. Ces insectes seront incapables d’engendrer une progéniture femelle, ce qui devrait réduire les populations capables de transmettre de graves maladies comme la dengue ou Zika.

Pas moins de 750 millions de moustiques génétiquement modifiés vont être libérés dans l’archipel des Keys en Floride, entre 2021 et 2022. Le but de cette opération ? Diminuer les populations de moustiques Aedes aegypti, capables de transmettre la dengue ou Zika. Mais elle suscite l’inquiétude des associations de riverains, qui ont lancé une pétition rassemblant plus de 235 000 signatures.

Des moustiques OGM incapables d’engendrer des femelles

Si on vous dit “animal dangereux”, le moustique n’est pas celui qui vous viendra en premier à l’esprit. Et pourtant, cet insecte peut être vecteur de graves maladies, comme la dengue, le virus Zika, la fièvre jaune, le chikungunya ou encore le paludisme. Des infections qui tuent chaque année des millions de personnes à travers le monde.

Pour lutter contre cette menace, des chercheurs mettent régulièrement au point des moustiques génétiquement modifiés…

  Lire…