SHARE

Le Département de la santé du Nouveau-Mexique aux Etats-Unis se penche actuellement sur le cas de deux clientes d’un spa qui auraient contracté le VIH après avoir reçu un traitement visant à injecter du sang dans le visage au sein de cet établissement.

Dans un communiqué datant du 29 avril 2019, le Département de la santé du Nouveau-Mexique aux Etats-Unis informe que deux clientes d’un spa de la ville d’Albuquerque auraient contracté le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) après avoir reçu des injections de sang dans le visage.

La technique du “Vampire Lift” mise en cause

Les clientes qui ont été traitées entre mai et septembre 2018 ont subi des tests qui révèlent “une infection récente au même type de VIH [il existe deux types de VIH : le VIH-1 et le VIH-2, NDLR], ce qui augmente la probabilité que les deux infections résultent d’une procédure particulière du spa”.

Le soin incriminé est le “Vampire Lift” : popularisé par la star Kim Kardashian, il consiste à prélever le sang d’une personne afin qu’il soit réinjecté dans le visage de celle-ci via des micro-aiguilles. Ce traitement, qu’il est…

  Lire…