SHARE

À 15 jours d’intervalles, deux personnes âgées sont décédées dans la salle d’attente surchargée des Urgences de l’hôpital Trousseau de Tours. Une affaire qui ravive le problème de la saturation des services d’urgence.

Deux décès en 15 jours. Après l’affaire Naomi Musenga qui a secoué les hôpitaux universitaires de Strasbourg, c’est au tour du Centre Hospitalier Régional Universitaire (CHRU) de Tours d’être le lieu d’une nouvelle polémique. Deux personnes âgées sont en effet décédées dans la salle d’attente des urgences du CHRU Trousseau dans la nuit du 11 au 12 avril 2018 d’une part et le 3 mai 2018 d’autre part, rapporte France Bleu Touraine.

“Les équipes sont meurtries, choquées, blessées”

Ces deux personnes étaient toutes deux âgées de près de 90 ans et souffraient de pathologies “assez graves”, selon le site internet de France Bleu. La première patiente serait restée plus de six heures sur un brancard et la seconde plus de quatre heures, dans une salle d’attente surchargée qui recueillait entre 12 et 15 brancards aux dates des évènements. Si le professeur Pierre-François Dequin, responsable médical du Pôle Urgences du CHRU, confie au micro de France Bleu que “les…

  Lire…