SHARE

Connaissez-vous le rocher ? Il s’agit d’une petite structure osseuse constituant, avec la région mastoïdienne et l’écaille, l’os temporal. Ce tout petit os peut être à l’origine d’intenses douleurs lorsqu’il est soumis à un choc important. Comment se manifeste une fracture du rocher ?

Fracture du rocher : qu’est-ce que c’est ?

Dans la majorité des cas, la fracture du rocher survient à la suite d’un choc latéral relativement violent. On retrouve d’ailleurs ce type de fracture dans près de 20 à 30 % des traumatismes crâniens. Il s’agit d’une fracture potentiellement grave, car elle peut avoir d’importantes répercussions, sur les plans neurologique, infectieux et sensoriel, susceptibles d’engager le pronostic vital du patient. En effet, la fracture du rocher peut potentiellement entraîner des lésions au niveau des différentes structures impliquées dans le processus auditif. C’est la raison pour laquelle ce type de fracture est automatiquement recherché en cas de traumatisme crânien.

Fracture du rocher : comment la reconnaître ?

La fracture du rocher est suspectée lorsque le patient traumatisé présente un écoulement sanguin au niveau de l’oreille. Dans le langage médical, on parle d’otorragie. Il peut s’agir aussi d’un écoulement de liquide céphalo…  Lire…