SHARE

L’arrivée des beaux-jours signe le retour en force des insectes dans nos jardins. Parmi eux, le frelon asiatique introduit depuis 14 ans en France se démarque de ses cousins. Comment le reconnaître ? Que faire si on trouve un nid de frelons ? Comment éviter de se faire piquer et que faire si cela arrive malgré tout ? Medisite fait le point avec Quentin Rome, entomologiste de l’UMS PatriNat au Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN).

Le frelon asiatique, un insecte brun noir

Le frelon asiatique – Vespa velutina de son nom scientifique – est une espèce de guêpe sociale, c’est-à-dire une guêpe qui vit en colonies.

Sa taille : Le frelon asiatique, qui mesure environ trois centimètres, est “plus gros qu’une guêpe commune (Vespula vulgaris) mais moins gros qu’un frelon européen (Vespa crabro)”, nous explique Quentin Rome, chargé d’études scientifiques de l’Unité Mixte de Service Patrimoine Naturel (UMS PatriNat) au Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN), entomologiste spécialiste du frelon asiatique et autres Hyménoptères*.

Son aspect : Le frelon asiatique est facile à reconnaître puisqu’il est la seule guêpe en Europe à posséder un aspect global aussi foncé. Il est en effet “majoritairement brun noir, avec une bande orange sur l’abdomen” décrit l’entomologiste. “Si on le regarde de près, on voit qu’il a une face orangée et l’extrémité des pattes jaune clair”…

  Lire…