SHARE

Une aide-soignante du service réanimation de l’hôpital Nord Franche-Comté de Trévenans (90) est soupçonnée d’avoir drogué ses collègues durant l’été 2019. Cette dernière a été exclue et le parquet de Belfort indique qu’une enquête est désormais ouverte pour « administration de substance nuisible ».

Les faits qui lui sont reprochés datent de l’été 2019. Cette aide-soignante, employée à l’hôpital Nord Franche-Comté de Trévenans (90) aurait drogué ses collègues du service de réanimation à leur insu. Suite à ces accusations, elle a été suspendue de ses fonctions, rapporte l’Est Républicain pas plus tard qu’hier. Selon le parquet de Belfort, une enquête est désormais en cours pour « administration de substance nuisible ». 

C’est lorsqu’une aide-soignante du service de réanimation de l’hôpital a fait un malaise que les soupçons sont nés. Il s’est avéré qu’elle était ivre. Lorsque ses collègues ont ramassé son sac, ils y ont découvert des seringues prêtes à l’emploi. « On a alors fait le rapprochement », explique une autre soignante.

Et pour cause, depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois, les aides-soignantes étaient nombreuses dans le service à constater…

  Lire…