SHARE

Une aide-soignante du service réanimation de l’hôpital Nord Franche-Comté de Trévenans (90) est soupçonnée d’avoir drogué ses collègues durant l’été 2019. Cette dernière a été exclue et le parquet de Belfort indique qu’une enquête est désormais ouverte pour “administration de substance nuisible”.

Les faits qui lui sont reprochés datent de l’été 2019. Cette aide-soignante, employée à l’hôpital Nord Franche-Comté de Trévenans (90) aurait drogué ses collègues du service de réanimation à leur insu. Suite à ces accusations, elle a été suspendue de ses fonctions, rapporte l’Est Républicain pas plus tard qu’hier. Selon le parquet de Belfort, une enquête est désormais en cours pour “administration de substance nuisible”. 

C’est lorsqu’une aide-soignante du service de réanimation de l’hôpital a fait un malaise que les soupçons sont nés. Il s’est avéré qu’elle était ivre. Lorsque ses collègues ont ramassé son sac, ils y ont découvert des seringues prêtes à l’emploi. “On a alors fait le rapprochement”, explique une autre soignante.

Et pour cause, depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois, les aides-soignantes étaient nombreuses dans le service à constater…

  Lire…