SHARE

Un médecin généraliste et sa femme, anesthésiste, sont accusés d’avoir euthanasié cinq patients au Havre. Ces derniers leur ont administré du midazolam®, un puissant sédatif utilisé pour mener jusqu’à la mort. Il est autorisé par la loi, en cas “d’obstination déraisonnable”.

“Un médecin généraliste a été mis en examen pour avoir involontairement provoqué la mort de cinq personnes âgées en prescrivant du midazolam®, un médicament réservé à un usage hospitalier, a annoncé le parquet du Havre le 29 novembre 2019. Son épouse, médecin anesthésiste est, quant à elle, mise en examen pour complicité et abus de confiance”.

Cinq patients de 63 à 90 ans ont perdu la vie durant les soins hospitaliers. Treize ampoules de midazolam® ont été découvertes lors d’une perquisition au cabinet du médecin, lâche France Info. Ce traitement est utilisé pour une sédation profonde et continue menant à la mort du patient. Il est autorisé par la loi, après l’arrêt d’un traitement, en cas “d’obstination déraisonnable”.

Le médecin voulait “apaiser ses patients souffrant d’affections lourdes comme des cancers”

Âge de 65 ans, le médecin a reconnu les faits : il avoue…

  Lire…