SHARE

Un médecin généraliste et sa femme, anesthésiste, sont accusés d’avoir euthanasié cinq patients au Havre. Ces derniers leur ont administré du midazolam®, un puissant sédatif utilisé pour mener jusqu’à la mort. Il est autorisé par la loi, en cas « d’obstination déraisonnable ».

« Un médecin généraliste a été mis en examen pour avoir involontairement provoqué la mort de cinq personnes âgées en prescrivant du midazolam®, un médicament réservé à un usage hospitalier, a annoncé le parquet du Havre le 29 novembre 2019. Son épouse, médecin anesthésiste est, quant à elle, mise en examen pour complicité et abus de confiance ».

Cinq patients de 63 à 90 ans ont perdu la vie durant les soins hospitaliers. Treize ampoules de midazolam® ont été découvertes lors d’une perquisition au cabinet du médecin, lâche France Info. Ce traitement est utilisé pour une sédation profonde et continue menant à la mort du patient. Il est autorisé par la loi, après l’arrêt d’un traitement, en cas « d’obstination déraisonnable ».

Le médecin voulait « apaiser ses patients souffrant d’affections lourdes comme des cancers »

Âge de 65 ans, le médecin a reconnu les faits : il avoue…

  Lire…