SHARE

Selon une dépêche d’APMHealthEurope, le ministère de la Santé est en train d’évaluer “une éventuelle reconnaissance de l’endométriose comme ALD”. Si le processus aboutit, les frais de santé liés à cette maladie incurable seront intégralement pris en charge.

Laissées pour compte pendant des décennies, les femmes atteintes d’endométriose pourraient enfin voir leur situation s’améliorer. Selon l’Agence de presse médicale (APMHealthEurope), le ministre de la Santé Olivier Véran aurait lancé une procédure d’évaluation de la maladie auprès de son ministère, le 29 juillet 2020. Celle-ci pourrait aboutir à la reconnaissance de l’endométriose comme affection de longue durée (ALD), et permettre la prise en charge intégrale des frais médicaux qu’elle occasionne.

Une initiative soutenue par 250 parlementaires

Le 28 juillet dernier, l’association ENDOmind France a début une campagne intitulée “Faisons entrer l’endométriose dans la liste des ALD 30”. Dans cet objectif, la députée de l’Orne Véronique Louwagie a adressé une lettre ouverte au ministre de la Santé, co-signée par 99 sénateurs et 85 députés. Un soutien parlementaire qui n’a pas manqué d’interpeller…

  Lire…