SHARE

Le Danemark a annoncé le 4 novembre qu’une mutation du Covid-19, apparue dans plusieurs de ses élevages de visons, avait été transmise à 12 personnes. Cette mutation pourrait menacer l’efficacité des futurs vaccins contre le Sras-CoV-2. Le gouvernement danois a donc décidé d’abattre la totalité de ces animaux présents dans les fermes de son territoire. Une mesure qui devrait coûter au moins 670 millions d’euros au royaume, premier exportateur mondial de peaux de visons.

Une situation jugée « très très sérieuse » par la première ministre …  Lire…