SHARE

Conditions de vie et de travail moins favorables, consommation de tabac et d’alcool… Les facteurs de risque pour la santé de la femme enceinte et de l’enfant à naître sont surreprésentés dans les milieux les plus modestes. C’est ce que montre l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) dans une étude parue le 3 décembre.

Tabagisme et contexte psychologique

D’après les enquêtes nationales périnatales passées en revue par l’Insee, 94 % des femmes cadres déclarent, en 2016, ne pas avoir du tout fumé au troisième trimestre de grossesse contre 77 % des employées

  Lire…