SHARE

Les personnes qui prennent des antipsychotiques ne sont pas assez suivies, dénonce un médecin. Aussi l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) rappelle leurs effets secondaires dont la prise de poids, dans une lettre d’information du 29 octobre.

Les traitements antipsychotiques sont souvent à l’origine d’effets secondaires tels que : la prise de poids, le diabète, et dyslipidémie. Dans une lettre d’information, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) rappelle le 29 octobre 2018, que ces médicaments “exigent une collaboration étroite entre le psychiatre et le médecin généraliste afin d’assurer une prise en charge optimale du patient”. Les résultats de la thèse psychiatrique soutenue le 11 octobre 2018, menée par le docteur Marine Le Pierres expliquent que “moins de 3 % des malades qui prennent un traitement antipsychotique sont correctement surveillés sur le plan biologique. 15 % n’ont aucun suivi”.

Un respect insuffisant de la surveillance biologique des patients

L’enquête a été conduite à partir des bases de données de l’Assurance maladie des Pays de la Loire, sur une population de près de 20 000 individus. Elle permet donc de mettre en évidence un “respect insuffisant de la…

  Lire…