SHARE

Selon une nouvelle étude, publiée le 14 novembre 2018, par l’Université de Pittsburgh (Etats-Unis), les personnes vivant dans les régions froides auraient tendance à plus souffrir de maladies du foie.

Plus les températures baissent, plus l’ensoleillement diminue, plus les personnes auraient tendance à augmenter leur consommation d’alcool, provoquant alors un risque accru de maladie du foie. Ce sont les résultats de la dernière étude publiée le 14 novembre 2018 par l’Université de Pittsburgh (Etats-Unis). L’influence de la zone d’habitation et des facteurs climatiques joue donc un rôle important sur notre santé. L’une des principales causes de mortalité chez les patients qui consomment de façon excessive de l’alcool serait l’hépatopathie alcoolique  ou une cirrhose alcoolique. “C’est quelque chose que tout le monde suppose depuis des décennies, mais personne n’a démontré scientifiquement. Pourquoi les gens en Russie boivent-ils autant? Pourquoi dans le Wisconsin? Tout le monde suppose que c’est parce qu’il fait froid”, a déclaré le principal auteur le docteur Ramon Bataller.

“L’alcool peut entrainer également un état de dépression”

Boire de l’alcool  …

  Lire…