SHARE

Un médecin inspecteur de la police du Grand Est comparaît aujourd’hui même à Reims pour agressions sexuelles sur 22 personnes, ayant déposé plainte à l’IGPN. Toutes dénoncent des attouchements lors de visites médicales.

« Il a bousillé un paquet de vies », déclare une policière alsacienne au sujet de Christian F. Ce médecin inspecteur régional de la police, basé à Metz, s’est trouvé suspendu de ses fonctions en février dernier pour des cas d’agressions sexuelles sur des jeunes fonctionnaires. Selon les informations de France Bleu Moselle, 10 adjoints de sécurité, dont un homme, avait déposé plainte contre le praticien au début de l’enquête. Désormais, 12 plaintes supplémentaires les ont rejoints et ont été transmises au parquet de Metz. Christian F comparait ce mardi 14 mai à 14h au tribunal correctionnel de Reims, en attendant un nouveau procès qui aura lieu à Metz prochainement. Au total, 22 plaintes sont enregistrées à l’encontre du médecin.

« Il a essayé de me faire passer pour une folle », confie l’une des victimes

…  Lire…