SHARE

Le mirabegron, indiqué dans le traitement de l’hyperactivité de la vessie, pourrait accélérer l’athérosclérose et favoriser l’apparition de maladies cardiovasculaires, selon une étude.

Les antispasmodiques urinaires à base de mirabegron, commercialisés en France sous l’appellation Betmiga®, pourraient augmenter le risque de maladies cardiovasculaires, selon une étude suédoise publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS).

L’athérosclérose est une cause fréquente de crise cardiaque et d’AVC

Le miragrebon est une molécule utilisée pour traiter l’hyperactivité vésicale. Son action consiste à détendre les muscles de la vessie, par une stimulation du système nerveux. Les chercheurs du Karolinska Institutet ont observé une accélération de l’athérosclérose chez les souris avec ce médicament. Plus encore, leurs résultats suggèrent qu’il pourrait augmenter le risque de maladies cardiovasculaires et d’accident vasculaire cérébral chez l’homme.

Le traitement a été administré à des

  Lire…