SHARE

Depuis sa mission dans l’espace, l’astronaute français Thomas Pesquet intéresse de près la recherche biomédicale. Ces travaux scientifiques promettent de nombreuses applications dans le domaine de la santé publique.

À 39 ans, il a déjà passé 196 jours dans l’espace. Entre novembre 2016 et juin 2017, l’astronaute français http://www.planet.fr/videos-a-la-une-le-recit-du-sejour-dans-lespace-de-thomas-pesquet.1367405.12214.html a vécu à bord de la station spatiale internationale (ISS). Plus de six mois pendant lesquels ses os, ses muscles, ses artères, tout son métabolisme ont été étudiés à la loupe. Car, au-delà de l’intérêt aérospatial de la mission, le voyage de Thomas Pesquet est une mine d’or pour la recherche biomédicale, qui compte utiliser l’espace comme un laboratoire à la fois pour mieux comprendre certaines maladies et pour élaborer de nouveaux outils médicaux à la pointe de la technologie.


Squelette des astronautes et ostéoporose

Et pour cause : l’espace est un milieu particulier où le corps n’est plus soumis à la force de gravité et où les processus naturels de vieillissement arrivent…

  Lire…